GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 23 Janvier
Jeudi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'astronaute Thomas Pesquet devrait retourner «très bientôt» dans l'espace (ministre)
    • Disparition de Sala: les opérations de recherche ont été suspendues (police)
    • France: les forces de l'ordre qui utilisent des LBD seront équipées de caméras-piétons dès samedi (Castaner)
    • Venezuela: le vice-président américain, Mike Pence, adresse un message de solidarité à l'opposition vénézuelienne
    • Dopage : Pas de nouvelles sanctions, la Russie reste sous surveillance (Agence mondiale anti-dopage)
    • Un Palestinien tué par un tir de char israélien (ministère à Gaza)
    • «La gauche ne s'imposera pas» en Amérique latine, assure Bolsonaro à Davos
    • France/Budget de la Sécu: le retour à l'équilibre en 2019 «est compromis» (Buzyn)

    Léonor de Recondo publie son «Manifesto»

    La romancière et violoniste Léonor de Recondo en studio à RFI (janvier 2019). © RFI/Richard Riffonneau

    Née en 1976, Léonor de Récondo vit à Paris. Violoniste baroque et écrivain, elle renoue ici avec la veine autobiographique de son premier roman publié par Sabine Wespieser éditeur, «Rêves oubliés» (2012), récit de l’exil familial pendant la guerre d’Espagne. Depuis lors, ont paru «Pietra viva» (2013), «Amours» (2015), prix RTL/Lire et prix des Libraires, et «Point cardinal» (2017), prix du Roman des étudiants France Culture/Télérama.

    Son nouveau roman intitulé «Manifesto» paraît aussi aux éditions Sabine Wespieser.

    Couverture du roman "Manifesto" @Sabine Wespieser

    « Pour mourir libre, il faut vivre libre. » La vie et la mort s'entrelacent au cœur de ce « Manifesto » pour un père bientôt disparu. Proche de son dernier souffle, le corps de Félix repose sur son lit d'hôpital. À son chevet, sa fille Léonor se souvient de leur pas de deux artistique – les traits dessinés par Félix, peintre et sculpteur, venaient épouser les notes de la jeune apprentie violoniste, au milieu de l'atelier. L'art, la beauté et la quête de lumière pour conjurer les fantômes d'une enfance tôt interrompue.
    Pendant cette longue veille, l'esprit de Félix s'est échappé vers l'Espagne de ses toutes premières années, avant la guerre civile, avant l'exil. Il y a rejoint l'ombre d'Ernest Hemingway. Aujourd'hui que la différence d'âge est abolie, les deux vieux se racontent les femmes, la guerre, l'œuvre accomplie, leurs destinées devenues si parallèles par le malheur enduré et la mort omniprésente.
    Les deux narrations, celle de Léonor et celle de Félix, transfigurent cette nuit de chagrin en un somptueux éloge de l'amour, de la joie partagée et de la force créatrice comme ultime refuge à la violence du monde.
    (Présentation de l'éditeur)


    Sur le même sujet

    • Littérature sans frontières

      Léonor de Récondo, lauréate 2015 du Prix des Libraires

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.