GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Janvier
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: la coalition menée par Riyad dit avoir «détruit» des sites de drones appartenant aux rebelles houthis dans la région de Sanaa
    • Tennis: la numéro deux mondiale Angelique Kerber a été éliminée en huitièmes de finale de l'Open d'Australie
    • Séisme de magnitude 6,7 dans le centre-nord du Chili (officiel)

    La technique des blocs à lécher pour bétail

    Des blocs à lécher sur un stand de présentation. Sayouba Traoré/RFI

    Parlons de complémentation alimentaire pour bétail, avec la technique des pierres à lécher au Burkina Faso. Cette technique vient de l’observation des comportements des animaux sauvages, qui lèchent les pierres salées ou se regroupent d’instinct autour de sources d’eau salée. Ainsi donc, pour assurer l’équilibre des rations et les besoins d’entretien, de croissance et de production de leurs animaux, les éleveurs utilisent ces blocs à lécher qui contiennent des minéraux majeurs et des oligo-éléments qui ne sont pas toujours présents en quantité suffisante dans l’alimentation des animaux. Il se trouve que dans les pays sahéliens, l’économie repose essentiellement sur l’agriculture et l’élevage, deux secteurs qui occupent plus de 80% de la population active. Malheureusement, les systèmes d’élevage sont souvent inadéquats, avec une alimentation insuffisante en quantité et en qualité. Et pendant la longue saison sèche, l’éleveur ne peut donner que du fourrage pauvre au bétail dans sa ferme.

    C’est pour faire face à ce type de problème que l’atelier de fabrique de blocs à lécher a été créé à Soubeiga, dans la région de Korsimoro au Burkina Faso. C’est à l’occasion du sommet de l’élevage qui a eu lieu à Ouagadougou que j’ai interrogé Halima Ouédraogo :

    « AFAB c’est l’atelier de fabrication de blocs à lécher pour les moutons. C’est Ouedraogo Amadou qui en est le promoteur. Il est notre père et il nous a motivés à faire les pierres à lécher parce que c’est vraiment utile pour les animaux. »

    Si on prend le temps de comprendre, c’est en réalité une affaire de famille. Tout le monde dans cette région fait de l’élevage et comme le père est ingénieur zootechnicien, il a entraîné toute la famille dans la fabrication des pierres à lécher. Et pour fabriquer ce complément alimentaire pour bétail, il faut d’abord trouver les ingrédients :

    « Dans les blocs à lécher, il y a du sel iodé que l’on utilise souvent en cuisine, il y a le kaolin, il y a du ciment. Il y a de la farine d’os et aussi de la farine de néré un peu dedans. Il y a quelques petits éléments pour vraiment enrichir la pierre. Avec la pierre à lécher, il vont retrouver tous ces aliments. Donc c’est vraiment un complément alimentaire qui est très bien pour les animaux. »

    Dans ce bloc que l’on peut stocker en grande quantité, l’animal trouve des sels minéraux et des oligo-éléments destinés à pallier ou éviter d'éventuelles carences alimentaires, en particulier pendant la longue saison sèche qui est très éprouvante. Soit l’éleveur continue à faire de la transhumance avec son bétail et dans ce cas l’animal dépense plus en énergie qu’il ne gagne en éléments nutritifs. Soit on opte pour la stabulation du troupeau et dans ce cas l’éleveur doit apporter du fourrage et du breuvage à la bergerie. Et c’est là que l’apport du bloc à lécher est significatif.


    Sur le même sujet

    • La vie ici

      Burkina Faso: le maraîchage, antidote à l’émigration

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Sahel: M. Ibrahima Ouattara veut révolutionner l'élevage du bétail

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.