GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    40 ans après la mort de son créateur, la méditation Osho a toujours ses adeptes

    En Inde, dans un centre d'Osho à Pune, les adeptes du gourou en pleine méditation dynamique, le 27 juillet 2018. ©Shankar Narayan/Getty Images

    Tout a commencé dans une petite ville de l'ouest de l'Inde, au début des années 1970. Un guide spirituel, parmi les milliers que compte ce pays, expose sa philosophie à quelques centaines de personnes. Bientôt, ils seront des dizaines de milliers et partiront créer une énorme communauté dans l'ouest des États-Unis. Chandra Mohan Jain, plus connu sous le nom d'Osho, fut l'un des gourous indiens les plus connus et les plus controversés. Adepte de la libération sexuelle autant que spirituelle, il a dû fuir les États-Unis, après une révolte des conservateurs de l'Oregon. Une épopée qu'un documentaire de Netflix vient de retracer. Aujourd'hui, alors que le guide est décédé, sa philosophie attire toujours autant de monde, en Inde ainsi que dans des dizaines de pays. Notre correspondant en Inde s'est rendu là où tout a commencé, dans la ville de Pune, à l'ouest du pays.


    Sur le même sujet

    • Fréquence Asie

      Les disparitions forcées au Cachemire

      En savoir plus

    • Inde

      Inde: une troisième femme entre dans le temple hindou de Sabarimala

      En savoir plus

    • Inde

      Inde: la presse revient sur l'entrée historique de femmes dans un temple hindou

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.