GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Le Sénégal et le Mali en tête d'affiche

    Denise Epoté. © RFI/Pierre René-Worms

    1/Khadijetou Ba, consultante en bonne

    En tête de votre sélection hebdomadaire, une Sénégalo-mauritanienne. Khadijetou Ba du haut de ses trente ans est une activiste qui promeut la bonne gouvernance. Un engagement qui lui a valu d’occuper la première place dans le classement des jeunes personnalités africaines établi par le magazine Forbes Afrique.

    Une première place dans un secteur où cette diplômée en administration économique et sociale n’était pas attendue. Mais après avoir planché sur la gouvernance des ressources naturelles en Mauritanie et sur la corruption publique au Sénégal. Khadijetou Ba a choisi de s’engager pour promouvoir la bonne gouvernance. Désormais pour cette consultante, seuls le renforcement des structures juridiques et institutionnelles, la participation des citoyens aux décisions politiques, l’éducation à la citoyenneté, et l’amélioration de la gouvernance économique permettront aux états d’accélérer leur démocratisation. Khadijetou BA qui a pour modèle Mo Inbrahim, dont l’indice scrute chaque année, les avancées et les reculs en matière de bonne gouvernance, n’est pas peu fière d’avoir travaillé aux côtés de députés et sénateurs au Nigeria. Elle est à l’origine d’une proposition de loi Not too Young to run adoptée par le sénat nigérian. Cette année, dans les trois pays qu’elle connaît le mieux se tiendront des scrutins. Le 16 février, la présidentielle, des législatives et des sénatoriales au Nigéria. Le 24 février, la présidentielle au Sénégal et pour finir au mois de juin, une présidentielle en Mauritanie où en l’absence d’un dauphin désigné au sein du parti au pouvoir. La guerre des chefs est ouverte.

    2/Moulaye Tabouret, CEO d’Afrikrea

    Votre deuxième tête d’affiche est un jeune malien. Moulaye Tabouré est le cofondateur et directeur général du site de vente en ligne Afrikrea. Six ans après son lancement, la plateforme d’e-commerce est présente dans 41 pays.

    C’est un véritable exploit. Car en Afrique le faible taux de bancarisation et la méfiance du paiement sur internet demeurent un frein pour le développement des plateformes. Qui plus est   dans le secteur de la mode et de l’innovation. Sur le modèle d’Etsy, site européen de vente en ligne proposant des créations originales, Afrikrea cible les acheteurs à la recherche de produits uniques, et authentiques de préférence faits main. Africains ou non les créateurs utilisant la plateforme pour vendre leurs œuvres doivent avoir comme source d’inspiration l’Afrique. Quatre aspects différencient Afrikrea des plateformes existantes. La liberté qu’ont les créateurs d’ouvrir des boutiques dans le monde entier. Le taux de commission unique, le contact direct entre acheteur et vendeur. Et enfin l’accompagnement des créateurs aussi bien dans l’organisation, la production que la distribution. Aujourd’hui la plateforme compte plus de 10 000 créateurs répartis aux quatre coins du monde. A la grande satisfaction des business angels qui ont accompagné la structure à ses débuts. Le volume des transactions se chiffre aujourd’hui en millions d’euros.

    3/Binetou Sylla, DJ et directrice de Syllart Records

    En troisième position de votre palmarès, la Franco-Sénégalaise Binetou Sylla. Six ans après avoir succédé à son père à la tête du label Syllart Records elle en a fait une référence dans le secteur de la musique.

    Chez les Sylla, Assane la musique est une affaire de famille. Il y a eu Ibrahima le producteur et fondateur. Il a entre autres déniché Salif Keita, Alpha Blondy, Oumou Sangaré, Africando, Ismaël Lo et Youssou N’Dour. A présent il y a Binetou l’ainée de la fratrie. Pour poursuivre l’œuvre de son père fondée en 1978, la jeune femme a remis à plus tard son doctorat en histoire. Mais après tout, préserver le patrimoine musical africain, n’est-ce pas une manière de s’intéresser à l’histoire du continent ? Pour gagner la confiance des artistes, Binetou Sylla décide d’aller passer deux mois au Mali en faisant la tournée des bars et des studios dans l’espoir de découvrir de nouvelles pépites. Dans ce pays, en 2006, Ibrahima Sylla avait racheté à Ali Farka Touré, le guitariste aux trois Grammy awards, le studio Bogolan. Un lieu mythique à Bamako qui pour Binetou Sylla doit rester au service des artistes. La directrice de Syllart Records mène de front une carrière de DJ et de productrice. En 2016, la compilation Afro Dias a réuni des artistes de la diaspora et du continent. Binetou Sylla a en projet une tournée du groupe Africando avec le maestro Boncana Maïga, un concert en hommage à son père et la création d’une fondation panafricaine.

    Prochaine émission

    Mountaga Keita, Jennifer Rubli et Jo Wilmshurst

    Mountaga Keita, Jennifer Rubli et Jo Wilmshurst
    L'Afrique en marche, les têtes d’affiche de Denise Epoté, de TV5MONDE, comme chaque dimanche, avec Assane Diop et trois têtes d’affiche ce dimanche. Mountaga Keita, concepteur d'une borne médicale numérique. Jennifer Rubli et Jo Wilmshurst dans le top (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.