GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Campagne mensongère contre le traité d’Aix-la-Chapelle

    Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, lors de leur conférence de presse commune après leurs échanges au château de Meseberg, près de Berlin, le 19 juin. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Mardi prochain à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, Emmanuel Macron et Angela Merkel vont conclure un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemandes. Une démarche censée favoriser les projets transfrontaliers, qui a pourtant fait hurler, à l’extrême droite de l’échiquier politique en France. Au Rassemblement National, Marine Le Pen accuse le président Macron de «  vendre notre pays à la découpe ». Quant à Debout la France  -le parti de Nicolas Dupont-Aignan- l’un de ses députés européens va encore plus loin.

    « Macron, tel un Judas, va livrer l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne », affirmait le député européen Bernard Monot dans une vidéo qu’il a dû retirer par la suite, face à la polémique lancée sur les réseaux sociaux.

    Bernard Monot, joint au téléphone ce jeudi, se félicite néanmoins de son effet, se présentant en lanceur d’alerte, quitte à travestir la réalité, ou comment un mensonge pure et simple se transforme en « figure de style ».

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.