GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Tunisie: un engagement citoyen né sur les réseaux sociaux

    Rafik Al Falah. © RFI/Eric Bataillon

    Winou-Etrottoir est un mouvement civique en Tunisie, issu des réseaux sociaux. Il revendique au quotidien le droit du mieux vivre ensemble pour tous les citoyens. Il estime que la démocratie et le civisme sont intimement liés, et que la liberté de chacun passe par le respect de la liberté de tous. Les membres du mouvement se rejoignent pour dénoncer, en temps réel, les manquements au civisme et condamner les passes droits. Winou-Etrottoir milite en faveur d’une charte d'engagement pour les collectivités locales, fondée sur ces principes, et la propose également à toute autre association ainsi qu’aux partis politiques reconnus, sans exclusion ni exclusivité. Son contenu ne concerne que des propositions et des revendications locales. Avec Rafik Al Falah, secrétaire général du mouvement.


    Sur le même sujet

    • Reportage Afrique

      Tunisie: «winou ettrottoir», les abus sur la voie publique (2/5)

      En savoir plus

    • Tunisie

      Réseaux sociaux: le continent africain de plus en plus connecté

      En savoir plus

    • Tunisie

      #IVD: les Tunisiens les yeux dans les yeux pour témoigner sur la dictature

      En savoir plus

    • Tunisie / Chômage / Manifestations

      Tunisie: vague d'indignation sur les réseaux sociaux

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Iran: la jeunesse se rebelle

    Iran: la jeunesse se rebelle
    Les moins de 40 ans représentent les deux tiers de la population. Ils n’ont donc connu que la République islamique, dont ils contestent de plus en plus souvent les interdits. En mal de reconnaissance sociale, souvent sans emploi, les jeunes tentent de (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.