GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Impatience, incertitudes et grands défis du Libéria sous George Weah

    Monrovia. © RFI/Carol Valade

    C’était il y a un an, le 22 janvier 2018, l’ancienne star du football et premier ballon d’or africain George Weah entrait dans ses fonctions de président du Libéria. Son élection a suscité de grands espoirs parmi les plus jeunes et les classes populaires, enthousiasmés par l’annonce d’un vaste plan de lutte contre la pauvreté dans ce pays d’Afrique de l’Ouest où 80 % de la population vit avec moins de 1,25 dollar par jour. Une année s’est écoulée, et c’est aujourd’hui l’impatience qui domine, car les promesses de campagne tardent à se concrétiser. Le gouvernement peine à contenir l’inflation et à stabiliser une économie profondément fragilisée par 15 années de guerre civile, l’épidémie d’Ebola et la chute du cours des matières premières. Quel bilan après 1 année d’administration Weah ? Carol Valade est allé chercher les réponses dans la capitale Monrovia.


    Sur le même sujet

    • Reportage Afrique

      Liberia: la cour spéciale pour crimes de guerre verra-t-elle le jour sous Weah?

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Une année sous Weah au Liberia: les premières accusations de corruption (2/3)

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      L’économie au Liberia un an après l'arrivée de George Weah au pouvoir

      En savoir plus

    Prochaine émission

    En Israël, la place de la religion est contestée

    En Israël, la place de la religion est contestée
    C’était une première dans l’histoire d’Israël. Le 29 mai 2019, Benyamin Netanyahu avait échoué à former un gouvernement et fait voter la dissolution de la Knesset, (le Parlement), pourtant élue un mois et demi plus tôt. La crise est née du refus d’un (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.