GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 23 Janvier
Vendredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Automobile: rappel massif de 5,3 millions de voitures Toyota et Honda aux Etats-Unis
    • Le nouveau virus pourrait muter et se propager plus facilement, selon les autorités chinoises
    • Virus: la Chine annonce 9 morts au total et plus de 400 cas (officiel)

    Venezuela: un secteur pétrolier malade

    Raffinerie de pétrole de Puerto La Cruz, au Venezuela. Getty Images/Yuri Cortez

    L'autoproclamation de Juan Guaido à la tête de l'exécutif à Caracas est un événement suivi de près par l'industrie pétrolière mondiale. Le Venezuela dispose des premières réserves de pétrole de la planète. Mais des années de mauvaise gestion ont conduit à une quasi-faillite du secteur.

    La réaction de Patrick Pouyanné, le patron de Total, est révélatrice. L'autoproclamation de Juan Guaido est « probablement une bonne nouvelle pour le peuple vénézuélien », a-t-il confié à une chaîne de télévision américaine. Probablement une bonne nouvelle également pour le groupe pétrolier français... Total est présent depuis 25 ans au Venezuela et n'a jamais songé à quitter les plus grandes réserves au monde. Mais son PDG souligne les problèmes de « sécurité, d'accès à l'eau et à l'électricité ».

    Problème de sécurité, d'eau et d'électricité

    Les compagnies pétrolières étrangères ont de plus en plus de mal à travailler au Venezuela. Un pays ruiné par l'hyper-inflation, où il est de plus en plus difficile de gérer les taux de change multiples et où le partenaire obligé, la société nationale Petroleos de Venezuela, est en état de quasi-faillite. PDVSA était déjà très mal gérée sous Hugo Chavez. Son successeur, Nicolas Maduro, a confié une PDVSA éreintée par le plongeon des cours mondiaux à un militaire sans compétence pétrolière, Manuel Quevedo, également ministre du Pétrole. La purge des cadres s'est accélérée, PDVSA n'a plus les compétences nécessaires.

    Au plus bas depuis 70 ans

    Les difficultés à importer du matériel ont également accéléré le déclin de la production (1,346 million de baril par jour, la plus basse depuis 70 ans) et donc des revenus pétroliers, 80% des ressources du pays. Ce qui n'a fait qu'aggraver la situation de la compagnie publique, soumise, qui plus est, à des sanctions financières des Etats-Unis depuis août 2017.

    Perfusion chinoise et russe

    PDVSA ne survit que grâce à la perfusion de ses acheteurs russes ou chinois, elle ne peut plus payer ce qu'elle doit à ses partenaires étrangers, qui doivent déprécier leurs avoirs au Venezuela (Halliburton, Schlumberger), quand ils ne menacent pas comme l'Américain Conoco de saisir les cargaisons de brut ou la filiale de raffinage de la société vénézuélienne (Citgo) aux Etats-Unis.

    Les Etats-Unis restent le premier client

    Les Etats-Unis ont diminué leurs achats mais paradoxalement restent le premier client du pétrole vénézuélien (30%). Un pétrole lourd qui leur est indispensable en complément de leur propre pétrole léger. C'est pourquoi les raffineurs américains déjà confrontés à la hausse des prix du pétrole lourd mexicain, ou canadien, ne sont pas favorables à un embargo total de Washington sur le pétrole de Caracas.


    Sur le même sujet

    • Revue de presse des Amériques

      A la Une: au Venezuela, la division s’affiche dans les kiosques

      En savoir plus

    • Venezuela

      Venezuela: l'armée appuie Nicolas Maduro

      En savoir plus

    • Journal d'Haïti et des Amériques

      Venezuela: après la prise de pouvoir, quelle marge de manœuvre pour Juan Guaido?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.