GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Macron et les élections européennes: cherche candidat désespérément

    A sept mois des élections européennes, le président français Emmanuel Macron A sept mois des élections européennes, Emmanuel Macron sera ce vendredi et samedi en Slovaquie et en République tchèque. REUTERS/Francois Lenoir

    Dans quatre mois, les Européens renouvelleront leur Parlement. En France, Emmanuel Macron joue très gros alors que la crise des gilets jaunes a bousculé son quinquennat et sa stratégie pour ces élections. Le chef de l'Etat veut reprendre la main mais peine à constituer sa liste.

    « Emmanuel Macron sait qu'il mettra beaucoup de son capital politique dans cette élection »...
    C'est un très proche du président qui nous fait cette confidence, alors que les élections européennes sont parfois boudés par les ténors. Plus que ces récents prédécesseurs, Emmanuel Macron a fait de l'Europe l'une de ses priorités. Il entend bien « jouer un rôle » dans la campagne, glisse-t-on dans son entourage. Il pourrait prendre part à des meetings et peser dans le débat. Il va d'ailleurs lancer une « nouvelle initiative » sur l'Europe dans les prochaines semaines en mettant des propositions sur la table.

    Dès mardi, à Aix-la-Chapelle en Allemagne lors de la signature d'un nouveau traité franco-allemand, Emmanuel Macron s'est montré à nouveau offensif sur la question européenne alors qu'elle avait été mis en sourdine depuis deux mois. Il s'en ait pris à l'extrême droite. Et il a repris l'une de ses thématiques favorites : l'Europe protectrice.

    Mais problème pour Emmanuel Macron, la constitution de sa liste tourne au casse-tête!

    Oui c'est toujours le grand flou !!
    On devait au départ connaître la tête de liste à l'automne, puis avant Noël (promis juré), aujourd'hui on nous parle de « début mars ».!

    Alors qu'est ce qui bloque ? Eh bien tout simplement aucun nom ne s'impose, aucun candidat de poids et « cela préoccupe le chef de l'Etat », explique un proche. Chaque semaine de nouveaux noms circulent... toujours démentis ensuite...

    Plusieurs pistes sont sur la table. L'idée d'un candidat plutôt « senior » a récemment émergé, histoire de prendre prendre le contre-pied des autres partis qui pour le moment ont nommé des personnes jeunes et inexpérimentées. Mais il y a aussi l'idée de nommer quelqu'un issu de la société civile, pour coller à l'ADN du jeune mouvement.

    Sur la liste, il faudra ensuite faire une place aux alliés d'En Marche : le Modem, mais aussi les Constructifs et sans doute les proches d'Alain Juppé, sachant que seuls les 15 premiers environ seront élus.

    De nouveaux élus qui iront siéger au Parlement européen où cela s'avère plus compliqué que prévu pour Emmanuel Macron

    Le plan au départ était de faire exploser les deux grands groupes du Parlement : les conservateurs et les socialistes... Mais aujourd'hui le président français a perdu de sa superbe sur la scène européenne. Il souhaite toujours créer une « plateforme » des progressistes, une sorte de label En Marche européen.
    Mais l'on s'achemine plus vers une alliance avec le groupe des libéraux, avec l'espoir de rallier quelques conservateurs, socialistes ou écolo par ci par là.
    Bref, Emmanuel Macron a revu ses ambitions à la baisse.

    Allez, une bonne nouvelle quand même cette semaine pour le Président : l'annonce de la création d'une liste «gilets jaunes» qui affaiblirait - selon les sondages - celle de l'extrême-droite et donc renforcerait la liste En Marche !.


    Sur le même sujet

    • France / Allemagne

      Traité d'Aix-la-Chapelle: un pas de plus dans l'amitié franco-allemande

      En savoir plus

    • Mardi politique

      [Vidéo] Nathalie Loiseau, ministre en charge des Affaires européennes

      En savoir plus

    • France

      France: vers une liste estampillée «gilets jaunes» aux européennes 2019?

      En savoir plus

    • Macron acte II: du retard à l'allumage

      Macron acte II: du retard à l'allumage

      Deux mois après la conférence de presse d'Emmanuel Macron, on cherche encore la traduction concrète de la volonté de « changement de méthode » du président français. …

    • Municipales à Paris: Griveaux or not Griveaux ?

      Municipales à Paris: Griveaux or not Griveaux ?

      Ça chauffe à La République en Marche. Benjamin Griveaux, qui essaie depuis des mois de s'imposer pour être désigné candidat à la mairie de Paris, fait l’objet d’un tir …

    • Jean-Luc Mélenchon est-il l'avenir de La France Insoumise?

      Jean-Luc Mélenchon est-il l'avenir de La France Insoumise?

      On ne l'avait pas entendu depuis les élections européennes et le cuisant revers enregistré par La France Insoumise (à peine plus de 6,3% des voix). Jean-Luc Mélenchon …

    • Municipales: comment le RN lorgne à droite

      Municipales: comment le RN lorgne à droite

      C’est l’une des conséquences de la crise de la droite depuis sa défaite cinglante aux européennes : le RN lorgne avec appétit sur les élus et les électeurs de droite …

    • LaREM: la jambe gauche cherche à se muscler

      LaREM: la jambe gauche cherche à se muscler

      Retour cette semaine sur les européennes. La République en marche est arrivé à la deuxième place derrière le Rassemblement national mais Emmanuel Macron sauve les meubles. …

    • Les ambitions contrariées de Manuel Valls à Barcelone

      Les ambitions contrariées de Manuel Valls à Barcelone

      En Espagne, l'enjeu électoral sera double ce dimanche, avec le scrutin européen et des élections municipales également. Élections municipales qui pourraient décider de …

    • Elections européennes: le combat du «chef»

      Elections européennes: le combat du «chef»

      Les élections européennes, Emmanuel Macron ne veut pas les perdre. Car il sait qu’il paiera cash les conséquences d’un éventuel échec. L’Europe, c’est son combat, c’est …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.