GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Agenda culture Afrique du 27 janvier au 2 février 2019

    Vue générale de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. REUTERS/Joe Penney/Files

    Où sortir cette semaine ? C'est l'agenda culturel avec Anne Bocandé d'Africulture. On commence par de la danse, au Burkina Faso, avec la 9e édition du FIDO : le Festival international danse de Ouagadougou.

    C’est le centre dédié aux arts chorégraphiques, La Termitière, qui l’accueille jusqu’à samedi prochain. Un festival créé par la chorégraphe Irène Tassembédo et dont la thématique, cette année, est « Penser ses maux, danser ses mots ».

    Car la danse soigne, répare, libère explique la danseuse burkinabé. Une vingtaine de compagnies sont attendues, avec une belle place offerte à 5 troupes traditionnelles du pays.

    Des temps d’ateliers sont aussi programmés autour des spectacles qui se déroulent chaque soir.

    La Nuit des idées, c’est jeudi prochain, dans plus de 70 pays

    C’est la 5e édition d’une soirée initiée par l’Institut français. Une même thématique - cette année « Face au présent » - et de multiples programmations. Sur le continent africain, une sélection de quelques événements qui font de cette Nuit des idées, une soirée artistique. À Kampala, par exemple, ça se passe en musique.

    C’est par l’un de ses groupes mythiques, que l’Ouganda s’interroge sur son présent pour cette Nuit des idées : The Cranes Band, groupe formé dans les années 1960, devenu Afrigo Band à partir du milieu des années 1970 est à l’honneur. Un film documentaire leur est consacré suivi d’un débat et d’un concert.

    Musique aussi, mais pas seulement, à Lomé, pour cette soirée pilotée par le rappeur Elom20ce, et intitulée « Face au présent : les impossibles imminents » : historien, danseur, comédien, musicien, y sont programmés.

    À Alger, c’est notamment à travers l’art contemporain que l’Algérie s’interroge sur son présent. Sera ouverte pour l’occasion l’exposition « 1, 2, 3 » aux Ateliers sauvages : une rétrospective de trois ans d’engagement culturel et artistique dans ce laboratoire de création, un espace d’exposition, piloté par Wassyla Tamzali. Elle reviendra sur cette expérience avec nombres d’artistes qui y ont été accueillis, avant d’animer un débat en présence notamment de Leïla Shahid grande figure politique palestinienne.

    Faire face au présent, c’est pouvoir regarder avec apaisement le passé, pouvoir l’interroger, le transmettre aussi. C’est justement le cœur du propos du film qui sort cette semaine Fahavale, Madagascar 1947.

    On se souvient du film de fiction Tabataba de Raymond Rajaonarivelo, sorti en 1988, qui abordait cette révolte contre l’État colonial français, qui fut violemment réprimée.

    Marie-Clémence Andriamonta-Paes a choisi le format documentaire, et est parti sur les traces des témoins de cette insurrection aujourd’hui. Un documentaire poignant, où certains parlent pour la première fois de ce pan de l’histoire politique de Madagascar, des jours et des nuits de résistance dans la forêt, et de ses retentissements jusqu’à aujourd’hui. Primé au festival international de cinéma de Carthage avec une mention spéciale « première œuvre », il sort en salles, en France, mercredi.

    Lancement dans quelques jours du « Festival sur le Niger »

    14e édition de ce festival de musique, qui prend ses quartiers à Ségou au Mali. Avec jusqu’au 9 février une programmation de concerts bien sûr, mais aussi des pièces de théâtre, débats, et, depuis deux éditions, une foire d’art contemporain, intitulé Ségou’art qui se déroule au centre culturel Kôrè.

    Pour ce qui est de la programmation musicale, lors de grands concerts au bord de fleuve, se succèderont des artistes de renommée internationale tels que Sékouba Bambino, Vieux Farka Touré, Cheick Tidiane Seck.

    Samedi prochain, pour la soirée spécialement consacrée aux musiques mandingues, place notamment au duo Fousco et Djeneba

    Prochaine émission

    Agenda culture Afrique du 21 au 27 juillet 2019

    Agenda culture Afrique du 21 au 27 juillet 2019
    L'agenda culture Afrique avec Anne Bocandé d'Africulture. Le festival Nuits d’Afrique, à Montréal, s'achève avec l’orchestre mythique haïtien, Tabou Combo.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.