GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’Huma, l’épreuve de vérité

    Couverture du journal l'Humanité. RFI/G.NG

    Nous parlons avec vous, Amaury de Rochegonde, du quotidien L’Humanité qui saura mercredi 7 février si son placement en redressement judiciaire est accepté par le tribunal de commerce de Bobigny. C’est ce qui permettrait de poursuivre l’activité.

    Comme il paraît loin ce temps où le sort de L’Humanité intéressait encore Lagardère, TF1 ou la Caisse d’Epargne. En 2001, ces groupes avaient mis 5 à 8 millions de francs chacun, soit près d’un million d’euros, pour entrer au capital du quotidien communiste et participer ainsi à son sauvetage. Bouygues comme Lagardère savaient que la France comptait encore des ministres communistes et que l’influence du PC était déterminante à la CGT, dans les messageries de presse, chez les intellectuels… Aujourd’hui, aucune banque ne veut plus s’engager aux côtés de L’Humanité, le journal ne cesse de perdre des lecteurs et il se retrouve donc en cessation de paiement, en attendant de connaître son sort. Mercredi, ses 200 salariés sauront si le Tribunal de Bobigny décide de poursuivre ou non l’activité.

    Si les temps sont durs pour L’Huma, l’erreur serait d’y voir la seule conséquence de la crise des idées communistes. Car les temps sont durs pour toute la presse quotidienne nationale qui subit une baisse de ses ventes et une chute des revenus. D’ailleurs, les quotidiens sont pour la plupart en pertes. Seulement, contrairement aux autres, L’Humanité avec ses 33 000 exemplaires ne peut s’appuyer sur aucun protecteur du nom de Bernard Arnault, Patrick Drahi ou Xavier Niel pour lui permettre d’investir dans son avenir. Le journal fait donc face à la crise du pluralisme qui menace de nombreux journaux indépendants d’informations. France Soir ou L’Hebdo ont mis la clé sous la porte, Et l’hebdomadaire Marianne n’a trouvé son salut que dans son sauvetage in extremis par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

    Pour résister, le titre fondé par Jean Jaurès compte sur une mobilisation citoyenne qui lui a déjà permis de recueillir plus d’un million d’euros. Des personnalités diverses comme le député LR Julien Dive ou l’animateur Michel Drucker ont apporté leur soutien. Mais la question du pluralisme reste posée : l’Etat contribue abondamment à améliorer la distribution ou la fiscalité de la presse mais ses aides sont-elles toujours bien orientées ? L’Humanité estime par exemple que l’aide aux quotidiens à faibles ressources publicitaires a fondu pour lui depuis quatre ans. En attendant, c’est encore et surtout sur les dons et un meeting de soutien le 22 février à Paris que se tourne le quotidien. Il en appelle à une véritable « recapitalisation populaire ». Ses combats en faveur des « milieux populaires, des invisibles, des penseurs qui contestent le système ou des créateurs qui portent haut la culture », comme dit son directeur Patrick Le Hyaric, ne sont pas inactuels.

    • Europe: des lanceurs d’alerte au secret des affaires

      Europe: des lanceurs d’alerte au secret des affaires

      Les lanceurs d’alerte sont désormais protégés dans l’Union européenne. C’est le sens de la directive européenne qui a été approuvée en début de semaine par le Parlement …

    • Le double visage de Julian Assange

      Le double visage de Julian Assange

      Cette semaine dans la Chronique des médias, il est question de la bataille qui s’engage avec l’arrestation de Julian Assange, au Royaume-Uni. C’est par nature la question …

    • Des élections européennes face à l’infox

      Des élections européennes face à l’infox

      Des médias cherchent à juguler la prolifération des infox, les fausses informations, à l’occasion des élections européennes. Le service public français est notamment …

    • «Libération» en ébullition

      «Libération» en ébullition

      Le quotidien français « Libération » est en ébullition depuis la révélation d’une enquête du parquet financier sur un forum qui s’est tenu à Libreville, au Gabon, en …

    • Christchurch: massacre en live

      Christchurch: massacre en live

      La tuerie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars dernier, a été filmée par le tueur pour être visionnée sur les réseaux et les forums des suprémacistes blancs. …

    • Journaliste, une profession sous pression

      Journaliste, une profession sous pression

      Les Assises du journalisme se sont tenues cette semaine à Tours. C’est l’image d’un métier précarisé et aux conditions de travail de plus en plus difficiles qui est ressortie.

    • Manifestations algériennes, du silence à la protestation

      Manifestations algériennes, du silence à la protestation

      Nous parlons des manifestations algériennes qui ont réuni des centaines de milliers de personnes vendredi, selon Le Monde, et que les médias officiels ne peuvent plus …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.