GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Les technologies spatiales au service du développement en Afrique

    Sékou Ouédraogo, président de African Aeronautics & Space Organisation (AASO). © RFI/Sayouba Traoré

    Pour un public non averti, quand on parle de l’espace, on voit la navette spatiale américaine, la fusée française Ariane, ou les vaisseaux spatiaux russes s’envoler dans une profusion de grondements et de feu. Pour un lancement d’une fusée Ariane 5, par exemple, il faut compter 150 millions d’euros. Pour la fabrication et le lancement d’une navette spatiale, il faut environ 30 milliards de dollars. Et il faut une somme invraisemblable de technologies pour réussir un lancement. La question ici est de savoir pourquoi un pays investit autant d’argent et de savoirs dans une telle affaire.
    Et lorsqu’il est question de ces technologies spatiales au service du développement en Afrique, il faut se rendre à la bonne adresse pour trouver des réponses. Pour notre part, nous avons assisté à un colloque sur  « Aéronautique et applications Spatiales au service de la santé en Afrique », le 30 janvier 2019, au siège parisien du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES). Ce colloque est organisé par une association qui milite justement pour le développement de ces technologies spatiales, AASO.

     

    © RFI/Sayouba Traoré

    Il s’agit d’une réunion internationale de savants venus de tous les continents et qui ont accepté de sortir de leur laboratoire pour 48 heures. Dans un tel sérail, le premier défi c’est d’abord de comprendre ce qu’ils disent. Donc comprendre de quoi il est question lorsque ces femmes et ces hommes parlent de technologies spatiales. Quand vous utilisez votre téléphone portable, quand vous allez sur internet, ou quand vous utilisez un distributeur automatique à votre agence bancaire, vous utilisez une borne au sol reliée à une autre borne au sol à disposition de votre correspondant. Ces deux bornes au sol étant reliées entre elles par un dispositif technique via un satellite pré-positionné quelque part dans l’espace au-dessus de nos têtes. Mais, ce ne sont pas là les seules applications de ces technologies spatiales.

    Invités :
    - Linda Tomasini, ingénieure au Centre National d'Etudes Spatiales, en charge du développement des applications spatiales à l’international
    - Sékou Ouédraogo, président de African Aeronautics & Space Organisation (AASO).

     

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation : Ewa Piedel

    © RFI/Sayouba Traoré

    Sur le même sujet

    • Reportage France

      2019 année de la Lune, riche en projets et événements pour les agences spatiales

      En savoir plus

    • Reportage France

      Le bilan spatial français

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Chine, premier pays à se poser sur la face cachée de la Lune

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      La sonde New Horizon provoque l'exploit: «Beaucoup de surprises à attendre»

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La ferme «Dessine-moi une brebis», à La Baume Cornillane dans la Drôme

    La ferme «Dessine-moi une brebis», à La Baume Cornillane dans la Drôme
    Aujourd’hui, en France, on est à 95% d’agriculture conventionnelle et 5% d’agriculture biologique.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.