GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Bernard Bajolet

    «Le soleil ne se lève plus à l’Est», de Bernard Bajolet. Editions Plon

    Une longue carrière diplomatique -de 1975 à 2013- a fait de Bernard Bajolet, un témoin privilégié des évolutions du Moyen-Orient et du monde arabo-musulman ainsi que de la politique étrangère de la France. Ses fonctions le conduisent successivement à Alger, Rome, Damas, Amman, Sarajevo, Bagdad, Alger de nouveau, puis Kaboul. Jusqu’en 2017, il a eu à travailler avec quatre présidents français : Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande. Sous Sarkozy, il a occupé le poste nouvellement créé de « coordonateur national du renseignement », en 2008, avant d’être nommé en 2013 par François Hollande à la tête de la DGSE.
    Se présentant lui-même comme un « ambassadeur peu diplomate », expression utilisée en sous-titre de son livre « Le soleil ne se lève plus à l’est », il vient nous livrer sa vision de la politique étrangère française dans un monde en pleins bouleversements.

    Bernard Bajolet est interrogé par Françoise Joly (TV5 Monde), Alain Sales (le journal Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).


    Sur le même sujet

    • Orient hebdo

      Mémoires d’un diplomate: Bernard Bajolet

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      B. Bajolet: le chef jihadiste Iyad Ag Ghali «bénéficie de certaines protections»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.