GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Aujourd'hui
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le sommet du groupe de Visegrad à Jérusalem annulé selon le Premier ministre tchèque
    • Menaces américaines de taxes sur les voitures: l'Union européenne promet une réponse «rapide et adaptée» (Commission)
    • La Pologne n'ira pas au sommet du groupe de Visegrad en Israël
    • Procès Mehdi Nemmouche à Bruxelles: procès interrompu, un juré entendu par la police
    • Paris ne voit «aucune raison» de s'opposer à une extradition de «terroristes» réclamés par l'Italie (ministre)
    • Royaume-Uni: sept députés annoncent démissionner du Parti travailliste en raison du Brexit et de l'antisémitisme
    • Les Kurdes syriens souhaitent la mise en place d'une force internationale face à la Turquie (responsable kurde à l'AFP)
    • «Fake news»: Facebook a été qualifié de «gangster numérique» par les parlementaires britanniques
    • Quatre militaires indiens ont été tués dans une fusillade au Cachemire (police)
    • Berlin juge «extrêmement difficile» un rapatriement des jihadistes européens, a déclaré Heiko Maas sur l'ARD

    Abdelaziz Bouteflika: la candidature de trop?

    Abdelaziz Bouteflika est officellement candidat à sa succession. REUTERS/Ramzi Boudina

    Abdelaziz Bouteflika a mis fin à un faux suspense, pour le journal Le Soir d'Algérie. Sa 5e candidature à la présidentielle, c'est la candidature qui fait peur pour El Watan. Le quotidien francophone l'oppose à la soif de changement des algériens. Comme celle exprimée par ce trentenaire interrogé par notre correspondante à Alger. Le président sortant sera donc en lice à sa propre succession. Il l'a fait savoir ce week-end. Malgré son état de santé, qui l'empêche à 81 ans de mener campagne, mais aussi pour certains, qui l'empêche de diriger le pays. Qu'est-ce qui explique qu'après 20 ans au pouvoir, Abdelaziz Bouteflika soit encore, pour son camp, le plus à même d'occuper la présidence? Son absence et son silence, observés depuis près de 6 ans, ne risquent-ils pas de nourrir les frustrations d'une partie des algériens?

    Avec :
    - Brahim Oumansour, geopolitologue consultant et chercheur associé à l’IRIS
    - Fayçal Métaoui, journaliste à Tout sur l’Algérie (TSA), premier site d’information en ligne en Algérie.


    Sur le même sujet

    • Algérie

      Algérie: Abdelaziz Bouteflika peut compter sur un solide réseau pour le soutenir

      En savoir plus

    • Algérie / Présidentielle

      Algérie: le président Abdelaziz Bouteflika candidat à sa propre succession

      En savoir plus

    • Algérie

      Algérie: des milliers de personnes se mobilisent pour Bouteflika

      En savoir plus

    • Algérie / Présidentielle

      Algérie: la coalition au pouvoir soutient la candidature de Bouteflika à la présidentielle

      En savoir plus

    • Algérie

      Algérie: communiquer sur un 5e mandat de Bouteflika pour paralyser l'opposition

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.