GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Corruption en Europe: à l’Est, du nouveau

    Corruption au sein de l'Union européenne. © AFP/Philippe Huguen

    C’est un fléau qui mine les partis, et la confiance des citoyens dans le débat politique. C’est un trou noir qui déstabilise aussi l’économie. La corruption. Elle est pourtant plutôt bien renseignée, mais pas vraiment éradiquée. Tour d’Europe des mauvais élèves aujourd’hui dans Accents d’Europe, et de ceux qui peuvent encore « mieux faire ».

    Et l’on commencera par la Hongrie, troisième sur la liste des pays de l’Union européenne, mais en partant du bas. Juste un peu mieux que la Grèce ou la Bulgarie. Mais dans ce pays dirigé par Viktor Orban, la corruption atteint les plus hautes sphères de l’Etat. A Budapest, Florence La Bruyère.

    Et en Albanie, c’est un peu la même chose. Le pays est dernier du continent européen. Il n’est pas membre de l’Union européenne. Le pays tente déjà de faire le ménage dans la justice, première condition pour punir les dérapages. Mais les mauvaises habitudes touchent toutes les sphères de la société, y compris la police municipale. Reportage à Tirana de Louis Seiller.

    En Espagne, la corruption a atteint son apogée, dans les années 2000. La collusion entre les partis et les milieux d’affaires était à son apogée. C’est ce qui a d’ailleurs coûté son poste en juin 2018, au conservateur Mariano Rajoy. Aujourd’hui, la loi 2014 est censée mettre un terme au financement illicite des partis. Mais la confiance des citoyens reste ébranlée. C’est le reportage de Diane Cambon.

    En Roumanie, ce sera peut-être elle qui sera à la tête du nouveau parquet anti-corruption européen qui doit, à partir de 2020, traquer toutes les fraudes aux subventions européennes. Laura Codruta Kövesi est la madame anti-corruption roumaine. Ancienne chef du parquet roumain anticorruption, jusqu’à son renvoi… Car ses jugements lui valent aujourd’hui, la haine des partis politiques qui font tout pour torpiller sa candidature. A Bucarest, Benjamin Ribout.

    Ailleurs en Europe
    Le rapport de l’ONG Transparency International, comme chaque année, a publié fin janvier 2019, son classement international des pays les plus concernés par la corruption. Un classement qui fait la part belle à l’Europe, surtout occidentale, qui chapeaute la liste des pays où la corruption est la moins perceptible, même si la situation dans plusieurs pays à l’est du continent inquiète l’organisation. C’est la chronique d’Eve Minault.


    Sur le même sujet

    • Corruption

      Corruption dans le monde: l'Afrique piétine, selon Transparency

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Roumanie: le bras de fer politique n'en finit plus

      En savoir plus

    • Grand reportage

      Afrique du Sud: quand la corruption tue

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.