GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Wikipédia en orbite terrestre

    Une archive des pages de Wikipedia se trouve désormais dans l'espace (photo d'illustration). REUTERS/Str

    Afin de transmettre aux générations futures les millions d’articles rédigés sur Wikipédia, une fondation américaine a fait graver sur des disques de quartz, toutes les pages de l’encyclopédie en ligne. Profitant de l’envoi d’un satellite, ces premières archives spatiales ont été placées avec succès en orbite terrestre.

    Les supports physiques de nos données numériques ne sont pas éternels ! Loin s’en faut ! Dans moins d’un siècle, toutes les informations emmagasinées aujourd’hui sur le Web ou sur n’importe lequel de nos DVD, disques durs et dispositifs électroniques courants, se seront volatilisées. Pire, les générations futures, déjà condamnées à une perte de mémoire totale, retourneraient à l’âge de pierre en cas de panne généralisée des réseaux informatiques.

    Mais alors, comment préserver pendant des millénaires nos précieuses connaissances afin de les transmettre à nos descendants ? C’est presque simple ! ont imaginé Nova Spivack et Nick Slavin, les deux créateurs de l’ONG américaine Arch Mission Fondation en 2015. Ils s’inspirent, pour mener à bien leur projet, des ouvrages de science-fiction qui ont été rédigés par le vulgarisateur scientifique et écrivain Isaac Asimov, et plus précisément de la série de ses romans intitulés Fondation.

    L'endroit idéal pour conserver les archives de l'humanité

    L’espace, argumentent nos deux fondateurs sur leur site Web, serait l’endroit idéal pour conserver quasi éternellement les archives de l’humanité. Encore faut-il trouver le support adéquat qui serait capable de résister aux variations extrêmes de températures du vide spatial. Un substrat qui ne craint ni les chocs provoqués par des micrométéorites et autres débris véloces sillonnant l’espace, ni même les bombardements constants des rayons cosmiques, grignotant jusqu’à la moelle les matériaux actuellement fabriqués sur la Terre. Leur choix s’est porté sur un petit disque composé de cristaux de quartz, jugé indestructible par ses inventeurs, sur lequel a été gravée une copie des pages de l'encyclopédie en ligne Wikipédia.

    Dénommée par ses concepteurs Orbital Library, c’est une fusée chinoise convoyant un satellite qui a placé en orbite la première capsule temporelle des connaissances humaines. « Cette bibliothèque extraterrestre est le début d'un anneau de sauvegarde de données en orbite autour de notre planète. Nos Archs pourraient être la seule trace restante de notre espèce et de notre civilisation en cas de catastrophe mondiale », précise la fondation dans son communiqué.

    L’association compte déposer un autre disque sur la Lune fin février en partenariat avec la firme israélienne SpaceIL, puis un second, qui sera lancé en 2020, lors de la mission lunaire de la société américaine Astrobotic. Ces sauvegardes mémorielles, accompagneront chaque étape de la conquête du système solaire, affirme la Fondation. Et peut-être beaucoup tard, des voyageurs au long cours, quand nos lointains descendants vogueront parmi les étoiles, vers l’infini et au-delà ajouterait sans doute Buzz l’Eclair !

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    • AntBot, robot fourmi sans GPS

      AntBot, robot fourmi sans GPS

      AntBot, le robot fourmi sans dispositif GPS, mis au point par des chercheurs français, a un sens aigu de l'orientation. Son système de vision des ultraviolets et polarisés …

    • Le drone Dipper

      Le drone Dipper

      Le drone Dipper ressemble à un simple avion radiocommandé. Mais ses propriétés étonnantes lui confèrent le pouvoir de plonger, nager et se propulser hors de l'eau pour …

    • Des nano-robots en boule de gomme (rediffusion)

      Des nano-robots en boule de gomme (rediffusion)

      Utiliser des nano-robots pour réparer les cellules du corps humain n’est plus un concept réservé aux seuls ouvrages de science-fiction. Des chercheurs suisses ont développé …

    • HypnoVR, anesthésie virtuelle sous hypnose (rediffusion)

      HypnoVR, anesthésie virtuelle sous hypnose (rediffusion)

      Véritable révolution technologique qui a fait le bonheur des adeptes de jeux vidéo, les dispositifs de réalité virtuelle ont trouvé de nombreux débouchés dans le domaine …

    • Orobot, le robot préhistorique (Rediffusion)

      Orobot, le robot préhistorique (Rediffusion)

      Des chercheurs européens ont mis au point un robot inspiré par un fossile préhistorique vieux de 300 millions d’années. La machine qui reproduit fidèlement la marche …

    • Un exosquelette de chantier (rediffusion)

      Un exosquelette de chantier (rediffusion)

      Des ingénieurs américains ont conçu un système robotisé portatif qui offre aux travailleurs sur les chantiers de soulever et de transporter des charges de 90 kilos comme …

    • Velox, robot patineur (rediffusion)

      Velox, robot patineur (rediffusion)

      Des ingénieurs américains se sont inspirés du règne animal pour créer le robot Velox. Cette machine véritablement tout-terrain est capable de se déplacer dans des environnements …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.