GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Grèves et motion de censure au Portugal

    Infirmier(e)s en grève à l'hôpital Santa Maria de Lisbonne : «Nous n'avons pas peur» peut-on lire sur la banderole, le 8 février 2019. PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

    Au Portugal, le conflit persiste entre le gouvernement et les infirmiers en grève. Un conflit qui mine la paix sociale alors que la croissance marque le pas et que l'enthousiasme suscité par la coalition de gauche au pouvoir s'essoufle.

    de notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

    Il vient d’y avoir un nouveau coup de théâtre. Le leader d’un des deux syndicats grévistes qui avait entamé une grève de la faim jeudi, l’a suspendue au deuxième jour: le gouvernement lui a annoncé la reprise des négociations dans les prochains jours.

    Une grève de la faim devant le palais présidentiel dans le quartier touristique de Belém est une chose plus que rare, et embarrassante pour le pouvoir. Il y a quelques jours sur avis du Conseil supérieur de la magistrature, le gouvernement, qui avait déjà eu recours à la réquisition civile, a tout simplement décrété illégale la grève des infirmiers des blocs opératoires: toute absence au travail serait sanctionné administrativement jusqu’à la mise à pied.

    Face à ce danger, un syndicat s’est retiré de la grève, le second est celui du gréviste de la faim. Le bras de fer entre le gouvernement et les infirmiers dure depuis quatre mois maintenant.

    D’autres secteurs de la fonction publique annoncent des grèves

    Le gouvernement de coalition de gauche vient d’affronter une motion de censure, déposée par le parti des chrétiens démocrates, le CDS-PP. Une motion rejetée par la majorité de gauche au Parlement. Le parti de droite accuse le Premier ministre socialiste Antonio Costa d’avoir tenu des promesses qu’il ne peut tenir, de faire du clientélisme et de ne penser qu’aux législatives du mois d’octobre.

    La motion de censure n’avait aucune chance de passer. Mais elle a renvoyé le parti socialiste dans les cordes, et secoué la droite plutôt absente du panorama politique depuis la fin officielle de l’austérité en 2015.

    Le modèle de l’alliance socialiste, communiste et extrême gauche en place depuis cette date, exemple unique en Europe est candidat à sa propre survie. Un remaniement technique vient d’avoir lieu, il renforce l’aile gauche du premier ministre, avec des dossiers sociaux lourds comme l’habitat ou la santé à gérer d’ici la fin de la législature.

    Les socialistes perdent du terrain, l’enthousiasme des débuts n’est plus au rendez-vous.

    Le gouvernement s’essouffle, le Premier ministre vient de passer sous les 10 points de cote de popularité mesurée sur 20 points. Le PS gagnerait les élections législatives si elles avaient lieu aujourd’hui, mais le Premier ministre vient de renoncer à réclamer la majorité absolue. Force est de constater qu’il existe un certain désenchantement. Les choses ne vont pas si vite qu’on pourrait le penser.

    Bruxelles veille aux dérapages et le gouvernement ne peut pas se déguiser en Père noël. D’autant plus que l’économie marque le pas: on note une perte du pouvoir d’achat et une augmentation du surendettement. Le Portugal que certains qualifient de bon élève de l’Europe ne peut pas s’endormir sur ses lauriers.


    Sur le même sujet

    • Portugal / Questions sociales

      Portugal: le Premier ministre réquisitionne des infirmiers pour casser la grève

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Portugal: un budget à la fois réaliste et optimiste

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.