GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    En Pologne, un projet de canal en plein développement malgré la contestation

    Le canal d'Elblag, en Pologne. Michiel1972/wikimedia.org

    En Pologne, en seulement cinq jours, la semaine dernière, plus de 10 000 arbres ont été tronçonnés sur une presqu’île dans le nord du pays. A cet endroit précis, le gouvernement veut creuser un canal permettant aux bateaux de relier directement la mer Baltique à un port polonais sans passer par les eaux territoriales russes. Pourquoi le gouvernement polonais veut-il mener à bien ce projet ?

    De notre correspondant à Varsovie,

    La Pologne aimerait dépendre moins de la Russie. Aujourd’hui, une presqu’île sépare la mer Baltique d’une lagune, via laquelle les bateaux peuvent ensuite arriver jusqu’à un port polonais. Cette presqu’île est séparée en deux par une frontière. D’un côté, la Pologne. De l’autre, la Russie. Problème : le seul point de passage entre la mer Baltique et cette lagune est côté russe.

    Les bateaux qui veulent rejoindre le port polonais doivent donc passer par la Russie. Seules de petites embarcations sont autorisées à passer. Le port polonais d’Elblag est donc peu développé. Pour redynamiser l’activité, le gouvernement veut donc ouvrir un nouveau point de passage. En creusant un canal sur la presqu’île côté polonais, qui permettra le passage de plus gros bateaux, jusqu’à 100 mètres de long et 20 de large.

    Où en est le projet de construction du canal ?

    Il s’est brutalement accéléré ces derniers jours. Le 15 février, le ministère de l’Economie maritime a ordonné le début des travaux. Il faut dire que la zone est classée Natura 2000 et qu’il fallait faire vite avant le retour des oiseaux migrateurs. Après le 1er mars, impossible d’intervenir.

    Au total, plus de 10 000 arbres ont été tronçonnés en seulement cinq jours à l’emplacement du futur canal. Une opération étroitement encadrée par la police. Car sur place, de nombreux habitants s’opposent au canal. Ils ont manifesté à plusieurs reprises la semaine dernière pour demander l’arrêt des coupes et l’abandon du projet. Un désastre pour l’environnement selon eux.

    L’exécutif polonais répond qu’il a obtenu toutes les autorisations nécessaires. Mais une procédure d'appel est en cours en Pologne. Et la Commission européenne a demandé au pays de suspendre les travaux, le temps qu’elle analyse leur impact sur l’environnement.

    Les opposants pointent un projet peu rentable

    La construction du canal devrait coûter plus de 200 millions d’euros. Mais un économiste analyse que la grande majorité des navires circulant sur la mer Baltique sont trop gros et ne pourront pas emprunter ce nouveau canal.

    Un autre explique que le port polonais d’Elblag doit énormément investir, construire de nouveaux quais, pour pouvoir accueillir les bateaux. Selon ses estimations, le canal ne sera rentabilisé que d’ici 450 ans ! Si le projet va à son terme, les premiers bateaux devraient pouvoir emprunter le canal en 2022.


    Sur le même sujet

    • Bonjour l'Europe

      Crise diplomatique entre la Pologne et Israël

      En savoir plus

    • Pologne

      Moyen-Orient: la Pologne et les Etats-Unis lancent le processus de Varsovie

      En savoir plus

    • Europe

      Hongrie, Serbie, Pologne: des étincelles à l'Est

      En savoir plus

    • Pologne

      Le «Printemps» de Robert Biedron, l'espoir de renouveau de la Pologne?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.