GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le blé français reprend pied en Afrique

    L'office public égyptien, le GASC vient d'acheter en deux fois 180 000 tonnes de blé français, soit trois bateaux depuis le début de l'année. ©GUILLAUME BONNET, SANDRINE RUAUX /AFP

    La filière française des céréales continue de compter sur ses débouchés africains. Malgré la concurrence des pays de la mer Noire, le blé français reprend pied en Afrique. L'Egypte vient même d'en acheter trois bateaux.

    Les céréaliers français s'en réjouissent. L'office public égyptien, le GASC, vient d'acheter en deux fois 180 000 tonnes de blé français, soit trois bateaux depuis le début de l'année. Dans le même temps l'Egypte a commandé trois fois moins de blé russe, ukrainien et roumain, et zéro blé américain.

    Une petite revanche pour le blé français puisque l'Egypte n'en avait pas acheté depuis... un an et demi. Tout ce temps, le premier importateur mondial avait exclusivement importé des blés de la mer Noire et des Etats-Unis.

    7,4 milliards d'exports de céréales

    L'achat de l'Egypte est très opportuniste, le blé français est en ce moment le moins cher. L'approvisionnement russe se tarit en cette fin de campagne et il est moins compétitif. Mais la filière céréalière française a globalement bien amélioré ses performances l'an dernier, en exportant 25 % de plus en valeur : 7,4 milliards d'euros au total. La récolte en France était à la fois plus abondante et mieux payée à la tonne.

    L'Algérie, qui avait pourtant été courtisée assidument par la Russie est restée « fidèle au blé français pour 80 % de ses importations », se félicite Philippe Dubief, le président de Passion Céréales, qui réprésente la filière française. « Sur le Maroc c'est plus difficile, reconnaît-il. Mais l'Afrique de l'Ouest reste le marché d'avenir ».

    Ecologie et compétitivité

    A condition que le blé français reste compétitif. « La compétitivité, rappelle ce cultivateur, ce sont les charges divisées par le volume. Il faut donc maintenir le volume de production en France, souligne-t-il. Et ce, tout en répondant aux attentes sociétales en France. » Une allusion à la fin du glyphosate, programmé pour novembre 2021. « La fin du glyphosate, estime-t-il, c'est une production en baisse de 30 %... » Il y aura d'autres produits, peut-être moins efficaces, à mixer avec plus de travail du sol. Mais aussi « la génétique et l'agriculture de précision ».

    Un label Haute valeur environnementale se met en place, difficile encore à valoriser à l'export, « il manque de rigueur », reconnaît le porte-parole de Passion Céréales. Les deux principaux critères pour exporter en Afrique restent le prix et la qualité intrinsèque du blé comme son taux de protéine. « Ce sont aussi des marchés où la diplomatie a son importance, souligne ce représentant des céréaliers. Pour la balance commerciale, met-il en avant, les exportations de céréales équivalent à vendre deux Rafales par semaine. »


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      La demande en matières premières va doubler d'ici 2060

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Un silo ultra-moderne pour mieux exporter le blé français vers l'Afrique

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le commerce du blé dopé par l'Afrique subsaharienne

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      L'Argentine taxe le blé, la Russie y renonce

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Entre la Crimée et la Syrie, le commerce parallèle du blé fleurit

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Bitume et granit, des marchés tendus en France à l'approche des municipales

    Bitume et granit, des marchés tendus en France à l'approche des municipales
    A neuf mois des municipales les chantiers urbains s'accélèrent en France. Ce qui entraîne des difficultés d'approvisionnement en granit et en bitume.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.