GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pays-Bas: le suspect de la fusillade d'Utrecht a été arrêté par la police
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
    • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
    • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
    • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
    • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)

    Le droit à l'avortement toujours menacé en Pologne

    Des manifestants pro-avortement défilent à Varsovie en janvier 2018. REUTERS/Kacper Pempel Banner

    La Pologne est un des pays européens où le droit à l’avortement est le plus restrictif. Depuis 1993, il n’est autorisé que dans trois cas : viol ou inceste, danger pour la vie de la mère et malformation du fœtus. Résultat : dans le pays, environ 1 100 avortements légaux sont pratiqués chaque année. Et il y en aurait près de 150 000 effectués clandestinement en Pologne, selon des associations. Sans compter les femmes qui partent à l’étranger pour avorter. Mais ces conditions restrictives sont déjà trop larges pour les nombreux militants, médecins ou encore avocats qui veulent une interdiction totale ou quasi totale de l’avortement en Pologne.


    Sur le même sujet

    • Pologne

      Manifestations en Pologne contre le durcissement de la loi sur l'avortement

      En savoir plus

    • Pologne

      Pologne: les femmes de nouveau dans la rue pour défendre le droit à l’avortement

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.