GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Decathlon, à fond la polémique

    Decathlon a dû renoncer à la commercialisation du hijab de course ou de running en France. Philippe HUGUEN / AFP

    La commercialisation, puis le retrait, par la firme Decathlon d’un hijab de course a suscité une polémique cette semaine. La marque a dû renoncer à cette commercialisation à la suite d’une mobilisation sur les réseaux sociaux et les médias.

    C’est la photo d’une cagoule noire, inquiétante, qui a enflammé mardi les réseaux sociaux. On pourrait croire à un niqab, car aucun visage n’est apparent, mais c’est bien un hijab, donc un voile couvrant uniquement les cheveux et le cou qui est mis en vente par Decathlon. Au départ, seuls quelques féministes et des comptes d’extrême droite s’offusquent de cette commercialisation et les médias se tiennent à distance de la polémique naissante sur les réseaux sociaux. Mais voilà que les politiques s’en emparent, d’abord la porte-parole Les Républicains, Lydia Guirous, qui estime sur Twitter que « Decathlon se soumet à l’islamisme qui ne tolère les femmes que la tête couverte d’un hijab ». Puis c’est au tour de députés socialistes ou la République en marche ou encore des personnalités du Printemps républicain ou du Rassemblement national d’embrayer. « Decathlon, à fond l’islamisme », explicite Marine Le Pen.

    Bien sûr une telle mobilisation politique ne pouvait avoir lieu sans le concours des médias. RTL, les chaînes d’infos, les journaux télévisés ne se sont pas contentés de traiter le sujet : ils ont aussi sollicité l’avis de personnalités politiques sur cette affaire qui témoigne surtout des crispations de la société française. RTL a par exemple interrogé la ministre de la Santé, Agnès Buzyn : « Est-ce que vous ne pensez pas que la laïcité est en danger avec ce type de commerce » ? La ministre, que l’on dit partante pour prendre la tête de la liste En Marche aux Européennes, ne s’est pas fait prier : « Cela ne correspond pas bien aux valeurs de notre pays » . Pourquoi ? Les signes religieux sont-ils interdits dans l’espace public ? On ne parle pas là de l’école, qui s’est construite sur la laïcité, mais de la rue et d’un article de sport qui ne voile pas le visage. Qui plus est, la pression pour le retrait de l’objet, à laquelle Decathlon a finalement cédé, peut être vue comme une entrave à la liberté de commerce. « Un nouvelle fois la France s’est pongée dans le ridicule en parlant des vêtements que les femmes peuvent choisir de porter ou non », écrit le Washington Post, cité par Courrier International.

    Alors bien sûr, les féministes répondront qu’il faut s’opposer à tout ce qui enferme la femme. Que le voile n’est que l’instrument d’une domination masculine et religieuse. Il reste un fait : il n’y a qu’en France que ce type de vêtements déclenchent des polémiques insensées. Un peu comme dans le film de l’américain Michael Moore, Bowling for Columbine, le problème n’existe que d’un côté de la frontière car les écrans ne cessent d’en faire un problème. Moore parlait de la sécurité avant la guerre d’Irak.

    • Le double visage de Julian Assange

      Le double visage de Julian Assange

      Cette semaine dans la Chronique des médias, il est question de la bataille qui s’engage avec l’arrestation de Julian Assange, au Royaume-Uni. C’est par nature la question …

    • Des élections européennes face à l’infox

      Des élections européennes face à l’infox

      Des médias cherchent à juguler la prolifération des infox, les fausses informations, à l’occasion des élections européennes. Le service public français est notamment …

    • «Libération» en ébullition

      «Libération» en ébullition

      Le quotidien français « Libération » est en ébullition depuis la révélation d’une enquête du parquet financier sur un forum qui s’est tenu à Libreville, au Gabon, en …

    • Christchurch: massacre en live

      Christchurch: massacre en live

      La tuerie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars dernier, a été filmée par le tueur pour être visionnée sur les réseaux et les forums des suprémacistes blancs. …

    • Journaliste, une profession sous pression

      Journaliste, une profession sous pression

      Les Assises du journalisme se sont tenues cette semaine à Tours. C’est l’image d’un métier précarisé et aux conditions de travail de plus en plus difficiles qui est ressortie.

    • Manifestations algériennes, du silence à la protestation

      Manifestations algériennes, du silence à la protestation

      Nous parlons des manifestations algériennes qui ont réuni des centaines de milliers de personnes vendredi, selon Le Monde, et que les médias officiels ne peuvent plus …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.