GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump annonce le départ de son ministre de l'Energie Rick Perry
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)

    Le plus grand marché du monde, Rungis a 50 ans!

    Piments / Le Pavillon des fruits et légumes de Rungis. © RFI/Clémence Denavit

    Bienvenue à Rungis ! Un marché, quel marché : il est sans pareil, et le plus grand au monde ! Rungis, c’est une ville qui chaque jour s’éveille, ce 2 mars n’aura pas la même saveur :  il y a 50 ans jour pour jour, dans la nuit du 2 au 3 mars 1969, les Halles centrales quittaient le coeur de Paris pour s’installer à 7 km au sud de la capitale, à Rungis. « Le déménagement du siècle », avait titré la presse.

    A l’époque, près de 20 000 personnes, un millier d’entreprises avaient quitté les Halles. Les grossistes en fleurs coupées et plantes en pot avaient ouvert la marche, suivis des grossistes en produits de la mer, en volailles, en fruits et légumes et en produits laitiers. Les grossistes en viandes suivront eux, 4 ans plus tard, en 1973. Pour cet anniversaire, nous avons posé nos micros au bistrot Le Saint-Hubert – patron des chasseurs – l’un des 30 établissements que compte le marché, une institution. Micro posé et rendez-vous donné à des figures du marché. Des anciens des Halles devenus grossistes à Rungis, grossistes de toujours et présents encore au marché, les matins. Des figures nouvelles, témoins et acteurs des changements opérés au fil des années, tant sur la qualité, sur l’hygiène, sur l’adoption des nouveaux modes de consommation, bio comprise évidemment. Tous passionnés, intimement attachés au marché, à Rungis.

    Vue sur le marché depuis la Tour du marché international à Rungis. © RFI/Clémence Denavit

    Avec, dans l’ordre « d’apparition » :
    Antoine D’Agostino (Ste Nouvelle La Cave de Rungis), Guy Eschalier (grossiste en viande), Gino Catena (grossiste en volailles, ses entreprises représentent 40 % du marché de la volaille à Rungis), Elodie Zeiher (pionnière du Bio à Rungis à l’initiative de l’ouverture du premier pavillon bio du marché), Serge Perrichon (grossiste en fruits et légumes, spécialisé dans les champignons).

    Diaporama

    Pour en savoir plus :
    - Le marché international de Rungis
    Marché d’intérêt national (MIN) géré par la société Semmaris. Stéphane Layani en est le président.
    -Le bio à Rungis
    - Le Saint-Hubert.

    Pour une plongée dans l’ambiance de Rungis :
    - Ecoutez «Le goût du monde» sur RFI «Et si on allait à Rungis» (1): la marée
    - Ecoutez «Le goût du monde» sur RFI «Et si on allait à Rungis» (2): la tête dans les fruits et les légumes.

    Programmation musicale :
    - « Ma vie dans les Halles », de Marc Fichel. Le clip a été tourné au marché de Rungis. Le clip. Marc Fichel sortira un album à l’automne 2019, entame une tournée, et sera en concert à Paris le 2 décembre 2019.
    - « La foule », Edith Piaf.

    RECETTE

    Emblématique des anciennes Halles centrales, la soupe à l’oignon savourée par les travailleurs qui terminaient leur nuit.

    LA SOUPE A L'OIGNON DE CARLO PETRINIrecette tirée du livre «Affaires de Goût», de Camille Labro, aux éditions du Rouergue.

    1. Éplucher et émincer les oignons. Dans un faitout, chauffer doucement le beurre et faire suer les oignons à feu moyen-doux pendant une vingtaine de minutes, sans qu’ils roussissent. Saupoudrer de la farine, et remuer quelques minutes sur le feu.

    2. Verser le bouillon sur les oignons, ajouter le laurier et le thym, porter à ébullition, puis baisser à feu doux et laisser mijoter 10 à 15 minutes. Saler et poivrer.

    3. Disposer 1 ou 2 tranches de pain dans le fond des bols de service, verser la soupe par-dessus (en retirant le laurier et le thym), saupoudrer de fromage râpé. Faire gratiner rapidement au four, et servir aussitôt.

     

    POUR 4 À 6 PERSONNES

    • 6 oignons (600 g environ)

    • 100 g de beurre doux

    • 1 c. à s. de farine

    • 2 l de bouillon de bœuf ou de volaille

    • 1 brin de thym

    • 4 feuilles de laurier

    • Tranches de pain (campagne ou baguette) rassis ou grillé.

    • 200 g de gruyère râpé

    • Sel, poivre


    Sur le même sujet

    • Le goût du monde

      Et si on allait à Rungis! (épisode 1: la Marée)

      En savoir plus

    • Le goût du monde

      Et si on allait à Rungis! (épisode 2: la tête dans les fruits et les légumes)

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Dans le Perche: «Une haie, ça se cultive»

    Dans le Perche: «Une haie, ça se cultive»
    Du bon, du bon sens, un terroir fertile. Dans le Perche, le chef cuisinier du Pertica à Vendôme, Guillaume Foucault, voit bien plus loin que ses fourneaux.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.