GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
Aujourd'hui
Samedi 27 Avril
Dimanche 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Kim a invité Poutine en Corée du Nord, invitation «acceptée» (agence nord-coréenne KCNA)
    • Kim estime que la paix dans la péninsule coréenne dépend des USA (agence nord-coréenne KCNA)
    • Kim accuse les Etats-Unis d'avoir été de «mauvaise foi» lors du sommet de Hanoi (agence nord-coréenne KCNA)
    • Le Chinois Xi Jinping prochainement à la Maison blanche (Donald Trump)

    Présidentielle en Algérie: «si Bouteflika se fait représenter, ça sera compliqué»

    Abdelaziz Bouteflika, le 15 avril 1999 lors de sa première élection à la présidence algérienne. AFP

    Quel avenir politique pour l'Algérie ? C'est la question à la Une ce dimanche, à quelques heures de la clôture des candidatures à la présidentielle. Une candidature est évidemment sur toutes les lèvres : celle du président sortant Abdelazziz Bouteflika, 82 ans, très affaibli depuis un AVC en 2013. A la tête de l'Etat depuis 20 ans, il fait face à une contestation sans précédent. Des dizaines de milliers d’Algériens manifestent ces derniers jours contre un possible 5e mandat. Le mandat de trop, estiment ces électeurs. Que sait-on de l’entourage d'Abdellaziz Bouteflika ? Y a-t-il des rivalités, des dissensions dans le camp présidentiel ? Quelle alternative a le pouvoir en place ? Peut-on imaginer qu’Abdelaziz Boutéflika renonce à la dernière minute à cette 5e candidature ? Naoufel Brahimi El Mili, enseignant à Sciences Po Paris et auteur du livre « France-Algérie: 50 ans d'histoire secrète » (2017), est notre invité.

    « Si Abdelazziz Bouteflika se fait représenter pour remettre sa candidature, ça serait ressenti par la rue comme une provocation. C’est-à-dire, comme un candidat caché. »


    Sur le même sujet

    • Algérie / France

      A Paris, la diaspora algérienne manifeste contre un 5e mandat de Bouteflika

      En savoir plus

    • Algérie / Bouteflika

      Algérie: les enjeux d'une journée cruciale pour l'élection présidentielle

      En savoir plus

    • Algérie

      Présidentielle en Algérie: dernier jour avant la clôture des candidatures

      En savoir plus

    • Algérie

      Algérie: des milliers de manifestants défient à nouveau le pouvoir de Bouteflika

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.