GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le navire Sea-Watch entend forcer le blocus des eaux territoriales italiennes au large de l'île de Lampedusa, pour débarquer les 42 migrants bloqués à bord depuis 14 jours. «Ça suffit, nous entrons. Pas par provocation, mais par nécessité, par responsabilité», a annoncé l'ONG sur Twitter. Les relevés des sites de trafic maritime confirment que le bateau est entré dans les eaux italiennes.

    A la Une: Algérie, « contre vents et marées humaines »…

    Des milliers d'Algériens ont défilé dans les rues d'Alger pour protester contre le pouvoir le 1er mars 2019. REUTERS/Zohra Bensemra

    « Contre vents et marées humaines », c’est ce qu’affiche ce lundi matin l’édition algérienne du Huffpost Maghreb. « Présidentielle 2019: en cas de victoire, Bouteflika organisera des élections anticipées auxquelles il ne participera pas », peut-on lire ensuite dans l’article qui s’ouvre, si le titre incitatif vous a comme moi donné envie de cliquer… Le Huffpost revient ici sur les engagements pris par procuration par Abdelaziz Bouteflika. Par procuration, car ils ont été dévoilés dans « une lettre adressée à la nation », que le tout nouveau directeur de campagne du chef de l’Etat sortant, nommé samedi, « devait lire » apprend-t-on. C’est lui en tout cas qui a porté la candidature d’Abdelaziz Bouteflika auprès du Conseil constitutionnel algérien hier dimanche… Une lettre adressée à la nation également lue dans le JT de 19h de Canal Algérie précise Le Huffpost.

    Une lettre dans laquelle le président s’engage, s’il est élu le 18 avril prochain, à « organiser une présidentielle anticipée » ?

    Oui mais attention, cette fois il n’y serait pas candidat car, rapporte l’article, « M. Bouteflika s’est dit "déterminé” à assumer la responsabilité historique de la concrétisation de l’exigence fondamentale du peuple, c’est-à-dire le changement du système ». Voilà les mots de cette lettre, livrés tels quels par le site d’information… En revanche, pour la date de cette présidentielle anticipée, il faudra repasser, car on lit aussi qu’elles seront en fait « organisées à l’issue d’une conférence nationale » dite inclusive.

    Une candidature par procuration qui crée en tous cas la polémique…

    Pour Abdelwahab Derbal, « le candidat doit déposer lui-même son dossier », nous alertent les sites Observ’algérie, Algerie-éco, ou bien encore Alg24.net, qui relaie même lui sur sa page youtube la conférence de presse d’Abdelwahab Derbal… Alors pour situer un peu, ce monsieur n’est pas n’importe qui, c’est le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections… C’est le chef de l’Etat qui l’a nommé par décret en octobre 2016… Et donc, « au moment où Abdelghani Zaâlane, le nouveau directeur de campagne du président candidat, s’apprêtait à déposer le dossier de candidature » d’Abdelaziz Bouteflika - nous apprend Alg24 toujours -, Abdelwahab Derbal, lui, affirmait que ce n’était pas possible…

    Le Huff post Maghreb, on y revient, tire de son côté les choses au clair…

    Et il confirme : si ni la loi organique d’août 2016 relative au régime électoral, ni la Constitution « ne précise qui peut déposer le dossier,  Le Conseil constitutionnel algérien est, cependant, très clair là-dessus. » affirme le site d’info avant de poursuivre : « Dans son règlement intérieur, au chapitre premier relatif à l’élection présidentielle, l’article 28 détaille la procédure du dépôt ». A savoir, « Les déclarations de candidature à la Présidence de la République sont déposées par le candidat dans les conditions, formes et délais prévus par la loi organique ». En revanche, il n’est nullement précisé qu’une procuration peut-être formulée en ce sens conclut l’article.

    Une candidature en tout cas déposée désormais et qui a une nouvelle fois poussé les Algériens dans la rue cette nuit.

    « Des manifestations ont éclaté cette nuit dans plusieurs villes du pays affiche El Watan en Une… A Guelma, Jijel, Oran, Constantine, Batna, Skikda et Sétif les Algériens sortent pour dénoncer la candidature désormais actée de Bouteflika » développe le quotidien…

    Le site Tout sur l’Algérie (TSA) a quant à lui alimenté un article direct, avec des tweets et des vidéos, faisant suivre ces manifestations historiques en temps réel ou permettant de les revoir pour ceux qui le souhaitent… TSA qui détaille notamment la situation à Alger cette nuit: il relevait notamment à 23h14 très exactement, des affrontements entre policiers et manifestants dans le centre ville...

    Un dossier algérien qui dépasse naturellement les frontières

    Djely.com en Guinée, estimant que « Bouteflika va au-delà de la fronde », à Aujourd’8.net au Faso qui sent en Algérie un « début d’atmosphère de fin de règne », en passant par Le Monde en France, qui voit « un pouvoir sans solution de rechange et une opposition faible »... jamais je n’avais vu un dossier africain aussi unanimement couvert que ce soit par la presse du continent comme celle francophone… On peut le dire, la situation algérienne dépasse les frontières, elle est très suivie, par la diaspora déjà, présente à l’étranger… On les a vus manifester nombreux hier en France, en attestent les nombreux articles que l’on trouve ce matin dans les kiosques à journaux de l’hexagone.

    Prochaine émission

    À la Une: le Cameroun réussit son entrée dans la CAN

    À la Une: le Cameroun réussit son entrée dans la CAN
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.