GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le combat des femmes rurales du Mali pour l’accès à la terre agricole

    Madame Niakaté Goundo Kamissoko, présidente de cette Fédération nationale des femmes rurales du Mali (FENAFER). © Sayouba Traore/RFI

    Hier 8 mars, c’était la journée internationale des droits des femmes et aujourd’hui dans cette chronique agriculture et pêche, nous rencontrons des femmes en lutte pour l’accès à la terre agricole au Mali. Ces femmes maliennes sont regroupées au sein de la Fédération nationale des femmes rurales, en abrégé FENAFER. Pour une famille paysanne, la terre c’est la première richesse et le premier facteur de production. Et il se trouve justement que tout le monde n’a pas accès à cette terre. Déjà, pour les hommes l’affaire n’est pas simple. Parce que dans la tradition, la terre appartient au clan familial et non à un individu. La difficulté ici, c’est de vivre un mélange de ce droit coutumier et du droit moderne d’inspiration européenne. Pour le cas des femmes, même le droit coutumier établit qu’une femme ne peut pas être propriétaire terrien. La crainte centrale, c’est que cette terre ne soit morcelée ou aliénée au gré des mariages. C’est le premier combat que la FENAFER a dû mener.


    Sur le même sujet

    • Chronique Agriculture et Pêche

      La coopérative multifonctionnelle «Femmes en action» au Mali

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.