GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Centrafrique: le calvaire des victimes de Batangafo

    Une petite fille déplacée devant le presbytère de Batangafo brûlé lors des évènements, le 13 février 2019. Charlotte Cosset/RFI

    Le 20 février 2019, MSF publiait un rapport sur les derniers évènements graves qui ont eu lieu en Centrafrique. Un rapport d’une trentaine de pages sur les attaques qui ont eu lieu à Batangafo, le 31 octobre 2018 et les affrontements qui ont duré pendant près d’une semaine. L’organisation souligne dans ce rapport que le processus est similaire à d’autres évènements qui ont eu lieu récemment dans le pays notamment à Alindao ou Ippy. Des évènements lors desquels de façon ciblée et organisée, les groupes armés ont visé les populations. Dans ce rapport, MSF, témoin de ces évènements, dénonce ces attaques ciblées contre les civils et souligne l’incapacité de la MINUSCA présente sur place à exécuter son mandat, c’est-à-dire protéger les populations civiles. Récemment, une escalade de la violence a amené les ex-Seleka à s’attaquer aux camps de déplacés en brûlant, en pillant et en blessant les populations civiles. Bilan : 15 morts et une trentaine de blessés. 90% des sites de déplacés ont été brûlés. Une grande partie des employés nationaux des différentes ONG, dont MSF, ont été déplacés et ont subi de grandes pertes.


    Sur le même sujet

    • Tchad / RCA

      Tchad: les victimes de la crise centrafricaine demandent justice

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      RCA: l'ONG Obouni prend en charge les traumatismes de guerre

      En savoir plus

    • Centrafrique

      Accord de paix fragilisé en Centrafrique: l'UA appelle «au calme»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.