GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël: les partis arabes soutiennent Gantz pour le poste de Premier ministre

    Les disparitions volontaires

    © Flickr/CC BY 2.0 / Riberto Frederico

    Tout quitter, changer de vie, prendre la fuite, tout le monde y a pensé un jour ; certains passent à l’action. En France, près de 5 000 personnes disparaissent chaque année, laissant les familles dans le plus grand désarroi, puisque disparaître est un droit et une liberté en France. C’est au Japon, que le phénomène prend toute son ampleur, avec les johatsus, les évaporés du Japon. Ils sont près de 100 000 par an à fuir leur quotidien. Pourquoi choisit-on à un moment de ne plus laisser de traces ? Que peuvent faire les familles pour les retrouver ?

    Avec :

    - Axelle Girard, représentante Ile-de-France de l’association Assistance et Recherche de Personnes Disparues (ARDP)
    - Patricia Fagué, journaliste-enquêtrice, spécialisée dans la recherche de personnes disparues, auteur de Nés sous X. Enquête sur un scandale français (L’opportun)
    - Raphaël Languillon-Aussel, chercheur à l’Université de Genève, spécialiste du Japon et auteur de Japonais (ateliers Henry Dougier).


    Sur le même sujet

    • Chronique des droits de l'homme

      Les disparitions forcées en hausse dans le monde

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Mauvaises filles : les mineures délinquantes dans la France des années 1950-60

    Mauvaises filles : les mineures délinquantes dans la France des années 1950-60
    Elles s’appellent Albertine, Marie, Rose, leur point commun être passées devant un juge des mineurs. Fugueuses, voleuses, outrageuses, les qualificatifs ne manquent pas pour les décrire. Comment la justice les prend-elles en charge ? Quelle distinction (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.