GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pays-Bas: le suspect de la fusillade d'Utrecht a été arrêté par la police
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
    • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)

    Pourquoi les Etats-Unis ont tardé à retirer le Boeing 737 MAX

    L'action de Boeing a chuté de 11% après le crash du vol d’un avion de la compagnie Ethiopian Airlines le 10 mars 2019. Reuters

    Tous les Boeing 737 MAX sont désormais cloués au sol. Trois jours après le crash de l'avion d'Ethiopian Airlines, les Etats-Unis se sont enfin ralliés à la décision déjà prise par une quarantaine d'autres pays. Pourquoi les autorités américaines ont-elles été aussi lentes à réagir ?

    Boeing aurait pu, aurait dû prendre les devants au nom du principe de précaution estiment les spécialistes du secteur. C'est ce que font fréquemment les constructeurs automobiles dès qu'une anomalie est détectée sur un véhicule. L'avionneur américain l'a déjà fait par le passé. Mais cette fois rien ne semble avoir fonctionné selon les exigences et les standards du made in America.

    Droit dans ses bottes, le dirigeant de la FAA, l'administration fédérale de l'aviation, assurait encore dans la journée de mardi que rien ne justifiait une suspension des vols. Et c'est finalement Donald Trump qui a fait cette annonce hier à la mi-journée. D'après les informations du Wall Street Journal, sa déclaration a visiblement pris de court et le régulateur aérien et le constructeur Boeing.

    Boeing et le régulateur américain ont-ils des choses à se reprocher?

    Disons que leur attitude suscite beaucoup d'interrogations chez les élus de la commission des Transports du Congrès. Ils aimeraient savoir pourquoi le régulateur a rejeté la demande de formation supplémentaire des pilotes, une demande faite notamment par les Brésiliens et les Européens. Ils attendent aussi des explications sur le manque d'informations entourant le fonctionnement du nouveau système équipant les 737 MAX. Des questions sans doute très dérangeantes pour Boeing qui n'a pas l'habitude de s'étaler sur la place publique.

    L'avionneur préfère se faire entendre discrètement à travers un puissant lobbying exercé à Washington

    En finançant les campagnes électorales et en plaçant ses hommes aux postes clés. L'actuel secrétaire à la Défense, Patrick Shanahan, est par exemple un vétéran de la compagnie. Après le crash, le patron de Boeing Dennis Muilenburg a donc tout naturellement appelé Donald Trump pour le rassurer sur la sécurité des appareils et affirmer qu'il n'y avait pas de raisons de les retirer.

    Boeing a aussi des relations commerciales très fortes avec les pouvoirs publics

    C'est le fournisseur de l'avion présidentiel, le très cher Air Force One ; c'est un fournisseur stratégique de matériel militaire. Et puis et surtout c'est une des rares sociétés qui fait du bien à la balance commerciale américaine en déficit chronique. Notamment dans les échanges avec la Chine. Les avions Boeing sont les premiers produits américains exportés en Chine, bien loin devant le soja ou les automobiles.

    Une industrie au coeur des négociations commerciales en cours entre les deux grandes puissances

    La crise provoquée par le crash du 737 MAX est donc de facto une affaire politique de premier plan pour Donald Trump. Un revers. Que la responsabilité du constructeur soit ou non établie, sa réputation est aujourd'hui dégradée à cause de son manque de réactivité. Une aubaine pour Pékin, pour son industrie aéronautique naissante, son C919 encore au stade des essais, est un concurrent du 737 et bien sûr pour son aura. Si Washington a du mal à obtenir un soutien mondial pour exclure Huawei de la 5G, le régulateur chinois a eu la satisfaction de voir que toutes les autorités aériennes l'ont suivi, sans tenir compte de l'avis américain.

    En bref

    Une nouvelle panne affecte le réseau de Facebook et cela pourrait être la plus grave de son histoire

    L'avarie a été signalée dans la journée de mercredi, et elle n'est toujours pas réparée à cette heure. Les utilisateurs ne peuvent plus accéder au réseau ni à ses applications WhatsApp ou Instagram. Cette panne est mondiale, elle a été détectée entre autre aux Etats-Unis, en Europe, au Japon ou en Australie. La firme assure qu'elle n'a pas été victime d'une cyberattaque.

    En Chine, nouveau coup de frein pour la production industrielle

    Sur les deux premiers mois de l'année elle a enregistré sa plus faible croissance depuis 17 ans. La relance mise en place depuis l'an dernier par Pékin n'a donc pas permis pour l'instant d'enrayer le ralentissement de l'économie.


    Sur le même sujet

    • Aéronautique

      Les Boeing 737 MAX frappés par une avalanche d'interdictions de vol

      En savoir plus

    • Ethiopie / Chine

      Crash d'Ethiopian Airlines: questions sur la fiabilité du Boeing 737 MAX

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.