GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: suivez en direct le match Mali-Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations 2019
    • «L'armée américaine n'a rien à faire dans le Golfe», dit l'Iran
    • Football: la Tunisie et l'Angola font match nul 1-1 dans le groupe E de la CAN 2019
    • Mondial féminin 2019: les Etats-Unis éliminent l'Espagne (2-1) et affronteront la France en quarts de finale vendredi 28 juin
    • Migrants: le Mexique déploie près de 15000 policiers et soldats à la frontière avec les États-Unis (officiel)

    Assises du journalisme 2019: «#lesmédias, tous les mêmes?»

    Les lauréats des prix des Assises internationales du journalisme 2019, le jeudi 14 mars, à Tours. © RFI/Simon Decreuze

    À Tours, où se tenaient les 12e Assises internationales du journalisme, l'Atelier des médias a discuté avec le directeur du quotidien algérien El Watan, un historien des médias, un reporter du média français Brut qui s’est distingué dans la couverture du mouvement des « gilets jaunes », et un journaliste confirmé qui a fait de la déontologie son cheval de bataille.

    Au vu de l'actualité de ces dernières semaines en Algérie, la venue à Tours d'Omar Belhouchet, directeur d'El Watan, était l'occasion de lui demander comment le grand quotidien algérien francophone s'est emparé éditorialement des manifestations.

    De l'autre côté de la Méditerranée, en France, la confiance dans les médias est sérieusement entamée. Mais la situation est encore plus grave : les pressions et les attaques contre les journalistes et les médias se sont encore accrues en 2018. Au point d’être une menace pour le « bon fonctionnement de la démocratie ». C’est le triste constat de l’Observatoire de la déontologie de l’information, qui a publié jeudi 14 mars 2019 son rapport annuel. « Le problème s’aggrave », s’alarme l’ODI. Mais il n’est pas neuf, nous a rappelé un historien des médias, Alexis Lévrier.

    D’après le dernier baromètre Viavoice, 91 % des Français jugent que le journalisme est un métier « utile ». Mais près de deux Français sur trois estiment que les médias « disent tous la même chose ou presque ». Le mouvement des «gilets jaunes» a peut-être encore accentué ce sentiment puisqu’un Français sur deux juge qu’il a été mal couvert par les journalistes.

    Toutefois, un média s’est distingué et n’a pas subi sur le terrain la vindicte populaire, contrairement à d’autres rédaction. Il s’agit de Brut, dont un reporter est spécialisé dans la couverture d’événements en direct en vidéo. Il s'appelle Rémy Buisine et par son approche sans filtre et sur la durée, il a su dialoguer, en tant que journaliste, avec des «gilets jaunes», malgré le fort ressentiment de certains d’entre eux contre les médias.

    La profession, dans son ensemble, a encore beaucoup à faire pour gagner en considération. Pour que les journalistes ne soient pas perçus comme des « gêneurs » du débat public, il leur faudra faire une autocritique poussée, nous a enfin expliqué Pierre Ganz, vice-président de l'Observatoire de la déontologie de l'information, et auteur de « Chroniques de déontologie », paru chez Riveneuve.


    Sur le même sujet

    • Atelier des médias

      Qu’est ce que le journalisme de solutions?

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      Entre journalisme et recherche: l'émergence de médias intermédiaires

      En savoir plus

    • Débat du jour

      Le journalisme est-il utile?

      En savoir plus

    Prochaine émission

    «El-Manchar», le site parodique qui fait rire les Algériens

    «El-Manchar», le site parodique qui fait rire les Algériens
    Inspiré du Gorafi français, il a parfois été repris au premier degré par certains médias professionnels.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.