GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Russie: des Chinois veulent mettre l'eau du lac Baïkal en bouteilles

    Par
    Situé au sud-est de la Sibérie, le lac Baïkal est classé en 1996 au patrimoine mondial de l'Unesco. Getty Images

    En Russie, une entreprise chinoise souhaite mettre l'eau du lac Baïkal en bouteille pour la commercialiser en Chine. Sur place, la population ne l'entend pas de cette oreille.

    Il s’agit de la construction d’une usine chinoise sur les rives du lac Baïkal avec pour objectif de commercialiser l’eau pompée en Chine. Le lac Baïkal c’est 20% de l’eau douce mondiale, c’est aussi une réserve naturelle inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. De nombreux Russes craignent une catastrophe écologique.

    Ils sont plus d’un million de Russes, des opposants, des écologistes, mais aussi des locaux, a avoir signé une pétition en ligne. C’est cette pétition qui ne cesse de grossir qui a, semble-t-il, fait réagir les autorités.

    Une discussion ouverte

    Il semble en effet que les autorités soient ouvertes à la discussion. Le chantier a d’ores et déjà été interrompu par un tribunal et le gouverneur de la région d’Irkoutsk, a retourné sa veste. Il a autorisé les Chinois a lancer le chantier avec un statut prioritaire en 2017. Mais il estime désormais que le site se trouve dans une zone protégée dans laquelle il ne sera pas possible de mettre de l’eau en bouteille.

    C’est le représentant des entrepreneurs chinois en Russie, Alexeï Azarov qui s’est exprimé au nom de l’entreprise AkvaSib. Il estime que le pompage n’impactera pas le volume d’eau du Baïkal et rappelle que ce projet à 19 millions d’euros prévoit la création de 150 emplois.

    Rien pour rassurer les habitants

    Les investisseurs chinois sont connus comme le loup blanc en Russie, et particulièrement en Sibérie. La Russie se montre ouverte aux investissements chinois et les accompagne. En Sibérie les habitants sont habitués à voir des Chinois construire des hôtels sur les rives du lac sans aucune autorisation quand eux se font refuser les leurs. Ils ont donc la sensation que l’essor du tourisme dans la région ne leur profite pas.


    Sur le même sujet

    • Russie / Faune

      Une invasion d'ours inquiète les habitants d’un archipel arctique russe

      En savoir plus

    • Sciences

      Environnement: menacés, les espaces vierges se réduisent comme jamais

      En savoir plus

    • Russie / Environnement

      Russie: les habitants de Volokolamsk empoisonnés par une décharge voisine

      En savoir plus

    Prochaine émission

    En Espagne, l’extrême-droite change toute la donne

    En Espagne, l’extrême-droite change toute la donne
    Le socialiste Pedro Sanchez a largement gagné les élections législatives du 28 d’avril. Et pourtant, son investiture a été reportée aux calendes grecques. La raison principale, l’irruption de l’extrême droite et la droitisation de deux autres formations (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.