GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Q, une voix virtuelle sans genre

    «Q» n'est ni masculin, ni féminin. RFI/Frédéric Charpentier

    Tous les bijoux high-tech conversationnels développés actuellement par les grandes firmes du numérique nous offrent deux possibilités, soit vous optez pour la voix masculine, soit vous choisissez celle d’une femme. Mais voici « Q », la première voix artificielle non « genrée » du monde, développée par des chercheurs danois, afin de lutter contre les stéréotypes sexistes dont font preuve les assistants vocaux.

    Aujourd’hui, nos assistants électroniques peuvent enfin comprendre et se faire comprendre de leur interlocuteur. Mais Siri, Alexa, Google Assistant, Cortana et bien d’autres champions électro de ce clavardage vocalisé partagent une caractéristique bien singulière, lors de leur première activation, leur voix est par défaut féminine. Une habitude fâcheuse, selon une étude menée par une chercheuse spécialisée dans les interactions entre les humains et les machines qui a été réalisée au Danemark pour les agences créatives et de communication Virtue et la Copenhagen Pride.

    Les grandes entreprises high-tech auraient recours systématiquement aux voix de synthèse de genre féminin, jugées plus rassurantes, sur les appareils proposant des services, comme les assistants virtuels ou les systèmes de guidage par GPS. Les intonations masculines, en revanche, seraient plus souvent usitées pour renforcer une impression de sérieux et d’autorité, dans les applications bancaires sur mobiles, par exemple. Avec l’aide des chercheurs du collectif Equal AI, qui encourage le développement d’une intelligence artificielle éthique, les ingénieurs danois en collaboration avec des linguistes ont mis au point un programme informatique de vocalisation dénommé « Q ».

    Objectif ? Briser les stéréotypes de genre que colporte pour des raisons évidentes de marketing, l’industrie numérique. Pour réaliser la première voix artificielle non sexuée du monde, les chercheurs ont d’abord mixé ensemble celles de cinq volontaires, hommes et femmes. Ils ont ensuite modulé ces enregistrements vocaux de 145 à 175 Hz, estimant que ces fréquences audio semblaient à l’écoute les plus neutres possible.

    Afin d’affiner les résultats, ils ont testé auprès de 4 600 personnes, tous les timbres de voix obtenus. Une seule a eu les faveurs de la majorité, celle de « Q ». « Ce programme a été créé pour aider à mettre fin aux biais sexistes et favoriser une plus grande inclusion dans la technologie des assistants vocaux », argumente le site du projet. Reste maintenant à convaincre les géants du Web de l’intégrer dans leurs appareils. « J’ai besoin de votre aide » déclame depuis « Q » dans une vidéo promotionnelle qui circule sur les réseaux sociaux.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    • Générateur hydrogène-solaire

      Générateur hydrogène-solaire

      Pour stocker l’énergie solaire sous forme d’hydrogène, des chercheurs suisses ont expérimenté un dispositif d’électrolyse qui utilise de simples cellules photovoltaïques …

    • Un colibri mécatronique

      Un colibri mécatronique

      La grande famille des créatures ailées et électromécaniques s’agrandit. Des chercheurs américains ont développé un robot-colibri piloté par un programme d’intelligence …

    • BioUrban, l’arbre robot

      BioUrban, l’arbre robot

      Une société mexicaine a mis au point un « végétal » hybride mi mécanique, mi-biologique qui a la capacité de filtrer l’air pollué dans les villes en rejetant autant d’oxygène …

    • Des nanoparticules anti-buée

      Des nanoparticules anti-buée

      Une équipe de chercheurs européens ont agencé des nanoparticules d’or et de titane pour développer un revêtement qui empêche en grande partie n’importe quelle surface …

    • Phoenix, l’avion plus léger que l'air

      Phoenix, l’avion plus léger que l'air

      Des ingénieurs du Royaume-Uni ont développé un nouveau type de machine volante hybride qui cumule à la fois les caractéristiques d’un dirigeable et celles d’un avion. …

    • Photosynthèse d’hydrocarbure

      Photosynthèse d’hydrocarbure

      Des chercheurs européens ont mis au point un générateur de combustible qui convertit le CO2, gaz à effet de serre, en carburant. Surnommé de « plante artificielle » par …

    • Sur la piste du premier synthétiseur de pensées

      Sur la piste du premier synthétiseur de pensées

      La plupart des recherches dans les laboratoires de neurosciences se concentrent sur le développement de systèmes informatiques permettant d’interfacer des cerveaux humains …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.