GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    «Libération» en ébullition

    Liberation journal media france quotidien. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

    Le quotidien français « Libération » est en ébullition depuis la révélation d’une enquête du parquet financier sur un forum qui s’est tenu à Libreville, au Gabon, en 2015.

    C’est une affaire qui a déjà entraîné une démission : celle de Pierre Fraidenraich, l’ancien directeur opérationnel de Libération qui était jusqu’à ce jeudi directeur général de BFM Business, une chaîne qui appartient, comme le quotidien, au groupe Altice. Celui qui était le numéro deux derrière Laurent Joffrin a été mis en cause par un article de la Lettre A révélant mercredi que le parquet financier avait diligenté une enquête préliminaire sur des mouvements de fonds douteux entre le Gabon et la France.

    Au cœur de l’affaire, un contrat portant sur près de 3,5 millions d’euros réglés par les autorités gabonaises pour l’organisation d’un forum en 2015. A l’époque, les salariés du journal s’étaient opposés à la tenue de ce forum dans « un pays non démocratique » et à son financement par un régime « autoritaire et opaque ». Ils avaient obtenu que des ONG et des opposant y soient représentés et, surtout, que Libération n’en dégage aucun bénéfice.

    Or, selon les enquêteurs, il y a eu en fait deux versements : l’un de 450 000 euros pour couvrir les frais du quotidien dans cette opération, et l’autre, de 3 millions d’euros, qui est allé directement renflouer les caisses de la société éditrice du journal. Un montage d’autant plus suspect que ces trois millions d’euros ont aussi donné lieu à des commissions de 450 000 euros qui seraient allés à Nadine Diatta, directrice d’une agence de communication et belle-sœur de Maixent Accrombessi, le directeur de cabinet d’Ali Bongo. En outre, selon des documents du cabinet Mossack Fonseca, des Panama Papers, la société familiale de Pierre Fraidenraich, l’ancien numéro deux de Libération, a investi dans une chaîne de télévision fondée par l’épouse de Maixent Accrombessi.

    Alors, depuis, c’est en effet l’ébullition à Libération. Lundi, la rédaction se prononcera sur une motion de défiance à l’encontre de Laurent Joffrin, qui a été entendu par le parquet national financier. Si le départ du patron ne semble pas pour l’heure réclamé, la rédaction aimerait obtenir une représentation des salariés auprès de l’actionnaire, Patrick Drahi, le propriétaire d’Altice.

    Quoiqu’il en soit, cette affaire montre les limites d’un modèle de diversification incluant des forums en lien avec des autorités politiques et combien, il est délicat d’entrer dans le commerce de l’influence en Afrique. Et pour la petite histoire, le journaliste à l’origine de l’article de la Lettre A est un ancien de BFM Business auquel Pierre Fraidenraich avait interdit d’écrire sur certains sujets qui pouvaient gêner le groupe Altice. L’ancien directeur doit regretter aujourd’hui son départ…

    Prochaine émission

    Quelles images pour l’immigration clandestine?

    Quelles images pour l’immigration clandestine?
    Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant de passer du Mexique aux États-Unis.
    • Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant …

    • Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Un rapport publié par Reuters Institute fait de la France le dernier pays en matière de confiance dans les médias. Pourquoi un telle défiance vis à vis de la presse ?  …

    • Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      D'importantes manifestations se tiennent à Hong Kong contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine. Un million de personnes étaient dans la rue …

    • L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      En Algérie, depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika, la situation des journalistes étrangers sur place est compliquée. Exemple: l'AFP.

    • Allemagne, année Rezo

      Allemagne, année Rezo

      La CDU, le parti au pouvoir avec le SPD en Allemagne, qui met en cause les nouveaux médias, et notamment YouTube, pour une vidéo virale dénonçant le bilan du gouvernement …

    • «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      Cette semaine dans la Chronique des médias, retour sur secret défense qui est de plus en plus opposé aux journalistes en France pour limiter leur travail d’investigation.

    • Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Nous parlons ce matin des efforts que réalisent les grandes plateformes américaines pour lutter contre la propagation de contenus violents et terroristes avec notamment …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.