GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    25 ans après: le génocide à hauteur d’enfant au Rwanda

    Charles Habonimana et sa soeur. © RFI/Sigrid Azeroual

    24 avril 1994, à Mayunzwa, un village, à 40 km au sud de Kigali au Rwanda, Charles, un jeune Tutsi de 12 ans voit sa famille et tous les habitants tutsis de son village se faire assassiner. Choisi pour incarner le symbole du génocide en marche, il échappe à la mort. Du 7 avril (lendemain de l’assassinat du président) au 17 juillet 1994, entre 800 000 et 1 million de Tutsis et Hutus modérés sont tués au Rwanda.
    25 ans après le génocide, Charles Habonimana, aujourd’hui âgé de 44 ans, seul survivant de sa famille avec une de ses sœurs, témoigne.

    Avec :
    Charles Habonimana, militant des droits de l’homme, il a dirigé le Groupe des Anciens Étudiants Rescapés du Génocide (GAERG) au Rwanda, de 2012 à 2016. Il a participé à de nombreuses conférences internationales sur la prévention du génocide, la réconciliation et la justice, auteur de Moi, le dernier tutsi (Plon).

    En seconde partie d’émission, un témoignage recueilli par Charlie Dupiot.

    Sahra Mani, réalisatrice de films et de documentaires, est née en Afghanistan. Elle est enfant quand elle fuit avec sa famille en Iran, pendant la guerre des années 80. À 20 ans, elle part étudier à Londres et, très vite, se découvre une appétence pour le cinéma. Aujourd'hui, elle vit à Kaboul. Charlie Dupiot l'a rencontrée, lors de son passage à Paris, pour la promotion de son premier documentaire A thousand girls like me, sorti sur les écrans français début mars 2019. L'histoire vraie de Khatera, abusée par son père depuis l'âge de 9 ans, dans la banlieue de Kaboul. Un jour, Khatera décide de prendre la parole à la télévision, sur une chaîne afghane. C'est cette séquence, qu'on va entendre, qui a inspiré la documentariste Sahra Mani.

    Aujourd'hui, après 13 ans de viols et de souffrances, Khatera vit en France, avec ses deux enfants nés de l'inceste et son nouveau fiancé.

    Merci à Asal Bagheri pour la traduction du farsi au français.

     

    En fin d’émission, la chronique de Marie-Rose MORO, Parents, enfants, d'ici et d'ailleurs : confier ses enfants, la circulation des enfants

    Le rendez-vous hebdomadaire pour aider les parents, avec la pédopsychiatre, directrice de la revue transculturelleL'Autre


    Sur le même sujet

    • Rwanda / France

      Rôle de la France au Rwanda: polémique autour de la commission d’historiens

      En savoir plus

    • Livre France

      «Un génocide pour l'exemple», de Fabrice Epstein

      En savoir plus

    • Littérature sans frontières

      Le témoignage bouleversant de la jeune Rwandaise Clemantine Wamariya

      En savoir plus

    • Une semaine d'actualité

      Florent Piton: «Le génocide des Tutsi du Rwanda»

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Rwanda: «Après le génocide des Tutsis, Rever présente les victimes en coupables»

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Education positive: quel bilan ?

    Education positive: quel bilan ?
    « J’en ai marre de ta chambre en désordre ! » égale en parentalité positive « Quand je vois le sol de ta chambre couvert de jouets, je suis contrarié(e). Pourrait-on en discuter ? ».L’éducation positive est partout. C’est une éducation basée sur l’empathie (…)
    • Education positive: quel bilan ?

      Education positive: quel bilan ?

      « J’en ai marre de ta chambre en désordre ! » égale en parentalité positive « Quand je vois le sol de ta chambre couvert de jouets, je suis contrarié(e). Pourrait-on …

    • Banlieues entre clichés et bonnes idées

      Banlieues entre clichés et bonnes idées

      Pourquoi les clichés sur les banlieues perdurent-ils ? Quelles sont les nouvelles initiatives venues de ces territoires à la réputation souvent sulfureuse ? La banlieue …

    • La passion pour un métier peut-elle en faire oublier sa précarité?

      La passion pour un métier peut-elle en faire oublier sa précarité?

      Ils sont journalistes, guides dans un musée, ou travaillent dans une association : qui sont ces travailleurs qui veulent faire de leur passion leur métier, qu’importent …

    • Travailleuses domestiques: qui sont-elles?

      Travailleuses domestiques: qui sont-elles?

      Nounous, femmes de ménages : quelle vie quotidienne pour ces femmes qui s’occupent de nos maisons ou de nos enfants ?

    • Quand l’amitié prend fin

      Quand l’amitié prend fin

      Les ruptures amicales sont-elles plus douloureuses que les ruptures amoureuses ? Comment les réseaux sociaux contribuent-ils à mettre fin à une amitié ? Comment se remettre …

    • Les enfants surdoués

      Les enfants surdoués

      Qui sont les enfants surdoués ? Comment les détecter ? Quelles solutions pour mieux les accompagner dans leur scolarité ?

    • Le piéton est-il devenu indésirable en ville?

      Le piéton est-il devenu indésirable en ville?

      Travaux monstres, trottinettes et deux-roues en libre service, trottoirs défoncés : le piéton est-il en trop dans nos villes ? Comment lui redonner de l’espace ?

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.