GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Cayar, la résistance des pirogues

    À Cayar, sous le quai de pêche, lieu de toutes les réunions et de tous les échanges. © Sibylle d’Orgeval

    Sur la grande côte, à plus de 50 kilomètres de Dakar au Sénégal, le village de pêcheurs traditionnels de Cayar a décidé de prendre son destin en main, dans un contexte de mondialisation, de pêche industrielle intensive, de flambée du prix de l’essence et surtout de pénurie de poissons.
    Pilier de l’économie du Sénégal, la pêche représente le premier poste d’exportation du pays, un secteur qui génèrerait 600 000 emplois directs et indirects. Et à Cayar, il suffit de se rendre sur la longue plage du village, parmi les nuées de pirogues et le quai de pêche pour s’en rendre compte.
     

    Dans les années 30, une fosse naturelle de plus de 3 000 mètres de long est découverte en face du village de Cayar. Lieu privilégié de reproduction des poissons, cette fosse explique les débarquements spectaculaires dont Cayar avait jusque-là le secret. Mais, depuis quelque temps, la ressource s’épuise...
    Pourtant, dès les années 60, les anciens du village avaient pris conscience de l’importance de préserver ce cadeau de la mer. Le respect de la ressource était transmis de père en fils.
    Mais, au fil des ans, la modernisation des outils de pêche et la réputation des eaux poissonneuses de Cayar ont accru la pression sur le poisson.
    En 2004, une Aire Marine Protégée a donc été créée, pour permettre au poisson de se reproduire et en 2015, une radio communautaire « Cayar FM » a vu le jour pour sensibiliser les pêcheurs.
    Aujourd’hui, en 2019, alors que la baisse de la ressource se fait sentir sur toutes les côtes du Sénégal, Cayar fait face à de nouveaux défis, la tête haute.
    Voyage dans un village qui a résisté et résiste encore.
    Un reportage de Sibylle d’Orgeval.
     

    Pour en savoir plus :
    - Le site de l’Aire Marine Protégée de Cayar et de Cayar FM
    - Un article documenté et récent sur Cayar, issu du département de Géographie de l’ENS Lyon « Acteurs et réglementation de l’espace halieutique : du conflit à l’intégration des communautés de pêcheurs sur l’Aire Marine Protégée de Cayar au Sénégal » par Isabelle Siffert. 2017.

     


    Sur le même sujet

    • Grand reportage

      L’océan, une menace pour les pêcheurs de Saint-Louis

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Accord de pêche entre la Guinée-Bissau et le Sénégal

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      Pêche: «tout a changé depuis que le poisson a pris l'avion»

      En savoir plus

    • Si loin si proche

      Arcachon, dans le sillage des pêcheurs sénégalais

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.