GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Meilleur trimestre en cinq ans pour les matières premières

    Les prix du pétrole se sont fortement redressés en ce début d'année : le baril de Brent vaut désormais plus de 70 dollars ©REUTERS/Brendan McDermid

    Produits agricoles, métaux et surtout énergie... Les investissements dans les matières premières se sont très bien portés depuis le début de l'année. Ils sont les plus élevés depuis 2014.

    319 milliards de dollars. C'est le montant total des investissements financiers dans les matières premières entre janvier et mars 2019. On est encore un peu loin des performances record de 2011 et 2012, mais, les schémas des analystes de chez Barclays le révèlent très nettement, c'est le plus haut niveau pour un premier trimestre depuis cinq ans.

    Pour rappel : 2013 et 2014 avaient vu les investisseurs fuir les matières premières, dont les prix s'étaient effondrés, dans le sillage des cours du pétrole.

    Retour de l'appétit pour le risque

    Les prix du pétrole se sont fortement redressés en ce début d'année. Le baril de Brent vaut désormais plus de 70 dollars. Diminution de l'offre de l'OPEP, sanctions américaines et petit essoufflement de la production américaine y sont pour beaucoup. Les prix de l'énergie mesurés par l'indice Bloomberg ont sur le premier trimestre gagné près de 6 %, malgré la chute des prix du gaz à la fin de la période. Ces prix de l'énergie avaient perdu 10 % au dernier trimestre 2018.
    Les métaux industriels, dont le cuivre, ne sont pas en reste, avec une hausse de leur indice de 12 % en moyenne de janvier à mars, les craintes sur la production minière favorisant cette inflation.

    Malgré la hausse du dollar

    Le volume des investissements est également en progression. C'est d'ailleurs ce qui compense, pour les produits agricoles, la baisse des prix de ces produits au premier trimestre. Les fonds d'investissement parient à nouveau sur les matières premières à long terme. Signe qu'ils ont retrouvé un appétit pour les placements à risque en ce début d'année, rassurés par l'avancement des négociations sino-américaines. Curieusement ils n'ont pas été affectés par la chute de confiance dans l'activité industrielle mondiale qui a pourtant prévalu au premier trimestre, ni par la hausse des prix du dollar, qui d'ordinaire, affaiblit les matières premières.

    Accalmie au second semestre ?

    Ce regain des investissements et des prix des produits de base devrait perdurer au cours des trois mois qui viennent, pronostique Barclays. À condition que la croissance économique mondiale accélère comme prévu au second trimestre. Mais à partir de juillet le mouvement pourrait s'inverser sensiblement, prédit la banque, avec un repli des prix des métaux mais toujours une bonne tenue des prix de l'énergie.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.