GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les prix du pétrole grimpent de plus de 10% après les attaques contre l'Arabie saoudite

    A la Une: le cycle des élections se poursuit en RDC

    Le président congolais, Felix Tshisekedi, à Washington, le 3 avril 2019. AFP/Andrew Caballero-Reynolds

    Le cycle des élections se poursuit en RDC. Mercredi, les députés provinciaux ont voté pour élire les gouverneurs des provinces. « Sans surprise, le FCC rafle 17 provinces », note le quotidien Le Potentiel. Pour ce journal, entre le Cap pour le changement et le FCC, c’est la loi du plus fort. « Encore une fois, explique le confrère, le FCC-plateforme de Joseph Kabila-vient de rafler la mise aux élections des gouverneurs en se taillant la part du lion… »

    « Encore une victoire écrasante signée FCC », s’extasie Forum des As, un autre quotidien qui relève que la coalition CACH que dirige le président Félix Antoine Tshisekedi n’a réussi à remporter qu’une seule province, le Kasaï Oriental. « Pas étonnant lorsque l’on sait que c’est le fief naturel de l’UDPS, le parti au pouvoir. »

    « Boulons resserrés », ironise, de son côté le bihebdomadaire Le Maximum, en référence certainement à la déclaration du président de la République aux États-Unis… Durant son dernier séjour américain, le président Tshisekedi avait dit qu’il s’était engagé à « déboulonner le système dictatorial qui était en place ». Et Le Maximum croit que ce score peut être amélioré.

    Reste qu’une guéguerre est observée au sein du FCC concernant la course à la présidence du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Selon The Post, Jeannine Mabunda, candidate de l’ex-président Joseph Kabila « désignée par la même méthode de dévolution dynastique ne peut que compter sur le panurgisme des députés FCC pour prendre le perchoir alors qu’un sérieux concurrent, Henri Thomas Lokondo se tient en embuscade ».

    « Soutenu par des caciques FCC, Lokondo affronte Kabila », estime pour sa part le journal Le Potentiel. Et le quotidien d’expliquer : « Le choix par l’autorité morale du FCC de Jeannine Mabunda comme candidat de la plateforme politique ne fait pas l’unanimité dans l’entourage de Joseph Kabila. Pour marquer l’affront qui couve au sein du FCC, Henri Thomas Lokondo, du regroupement politique Palu et Alliés s’est présenté en indépendant dans la même course », peut-on encore lire dans les mêmes colonnes du Potentiel, le journal qui croit que Lokondo « serait soutenu par des caciques du FCC qui ne se reconnaissent pas dans le choix porté sur Jeannine Mabunda ».

    Autre titre dans les journaux de Kinshasa, « La nouvelle bataille de Fatshi : discipliner les finances publiques », écrit Le Phare qui s’intéresse à la mission d’audit du FMI, le Fonds Monétaire International en vue de la reprise de la coopération avec cette institution. Selon Le Phare, le temps ne doit plus être au maquillage des chiffres comme à l’époque…

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.