GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sénatoriales au Japon: Shinzo Abe garde une large majorité, mais perd la majorité des deux tiers nécessaire à la réforme de la constitution

    Pourquoi le véhicule électrique est la vedette du Salon automobile de Shanghai

    Un homme se tient à côté d'une Vision BMW iNEXT présentée lors de la journée des médias pour le Salon de l'auto de Shanghai, en Chine, le 17 avril 2019. REUTERS / Aly Song

    Le Salon automobile de Shanghai est ouvert au public depuis ce jeudi 18 avril 2019. Malgré la morosité du marché chinois, les constructeurs étrangers sont nombreux à avoir fait le déplacement pour présenter leurs tout derniers modèles, de préférence électriques.

    C'est en Chine désormais que bat le cœur du marché automobile mondial. C'est le premier pays constructeur et le premier pays consommateur de voitures. Le tiers des voitures neuves sortent des usines pour aller circuler sur les routes de l'empire du Milieu. Quand le marché chinois ralentit, cela fait tousser tout le monde de l'automobile et c'est ce qui s'est produit l'an dernier. Les ventes chinoises ont chuté pour la premier fois et cette tendance s'amplifie en ce début d'année ; elle pourrait être enrayée au cours du second semestre. Les tensions avec les Etats-Unis et le ralentissement de l'économie chinoise auraient dissuadé les acheteurs. Des accidents de parcours. Mais pas assez sérieux pour remettre en cause la dynamique de long terme. Il y a en Chine environ 200 véhicules pour 1 000 habitants ; c'est 600 pour 1 000 en moyenne en Europe, il y a donc encore une forte demande potentielle à combler.

    Cette première crise de l'automobile chinoise inquiète-t-elle les constructeurs ?

    Les étrangers comme les Chinois doivent s'adapter, avec évidemment plus de facilités pour les locaux, grâce aux multiples coups de pouce dont ils bénéficient. D'ailleurs, ils sont en train de reprendre l'ascendant. En 2013, les marques chinoises ne détenaient que 30% de leur marché national. Cinq ans plus tard, c'est 40%. Au lieu d'une hausse à deux chiffres, les constructeurs doivent plutôt tabler sur une croissance de l'ordre de 3 à 6%. Malgré ces soubresauts, les marques allemandes maintiennent leurs investissements, elles se sont pressés cette année à Shanghai pour dévoiler leurs nouveaux modèles électriques. Certains, d'ailleurs, sont exclusivement conçus pour le marché chinois. Audi produira sa voiture de sport e-tron sur place à partir de l'an prochain. Volkswagen, le premier constructeur étranger en Chine, a annoncé l'ouverture d'une nouvelle chaine de montage pour 2021, avec l'ambition de devenir le numéro un du véhicule électrique sur le marché chinois.

    La Chine est-elle vraiment le nouvel eldorado des voitures électriques ?

    La Chine a très vite saisi l'importance du sujet, à cause du réchauffement climatique qui augmente la pollution dans ses villes, et à cause de la future demande mondiale que ses champions nationaux rêvent de satisfaire. Le gouvernement a donc beaucoup donné pour soutenir le véhicule aux nouvelles énergies. Et la Chine est devenue le premier marché du véhicule électrique. Les ventes grimpent en flèche : plus 60% entre 2017 et 2018. Mais cela reste une niche, seulement 4% des ventes globales en 2018. Avec 486 fabricants chinois pour sortir 1,3 million de véhicules l'an dernier, ce marché apparait déjà saturé. Les analystes redoutent la formation d'une bulle et elle pourrait éclater très vite. Dès le mois de juin, la moitié des subventions à l'achat seront supprimées. En revanche, le gouvernement incite les constructeurs à en faire toujours plus. Au moins 10% de leur production doit fonctionner avec les nouvelles énergies, électricité et demain hydrogène, et dès 2020 ce quota sera relevé à 12%. Les constructeurs parient désormais beaucoup sur l'électrique pour répondre aux nouvelles réglementations, mais aussi pour s'adapter aux attentes des millenials chinois. Leurs parents ont craqué pour les SUV, eux seraient friands des véhicules intelligents, offrant beaucoup de services. La voiture smartphone, c'est le nouveau créneau du marché automobile chinois.

    ►En bref,

    Après le terrible incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, des annonces douteuses sont déjà apparus sur eBay

    Dans les heures qui ont suivi la tragédie, des cendres de la cathédrale ont été proposées à moins d'une livre sterling, ou encore des morceaux de bois récoltés sur place. Les tee-shirts « I love Notre-Dame » ont aussi été mis aux enchères. Ces offres ont toutes été retirées par le site.

    Prochaine émission

    Pourquoi le G7 Finances part en guerre contre la libra de Facebook

    Pourquoi le G7 Finances part en guerre contre la libra de Facebook
    Au G7 Finances qui se tient à Chantilly en région parisienne, la libra, la monnaie virtuelle que veut lancer Facebook, fait l’unanimité contre elle. Tous les ministres des finances présents s’inquiètent de l’émergence de cette monnaie susceptible de concurrencer (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.