GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Guerre au Yémen, la France hors de cause ?

    Des soldats fidèles aux forces de la coalition dirigées par l'Arabie saoudite sont vus dans le port d'Aden, dans le sud du Yémen, le 29 octobre 2018. Saleh Al-OBEIDI / AFP

    Le Yémen est devenu le théâtre de la crise humanitaire la plus grave au monde. Des dizaines de milliers de civils ont péri sous les bombes, d’autres souffrent du manque de nourriture et médicaments. L’offensive lancée il y a bientôt quatre ans, visait à éliminer la rébellion chiite des houthis. Dirigée par l’Arabie saoudite, la coalition venue en appui aux forces loyalistes yéménites regroupe les forces des Emirats Arabes Unis, du Soudan et de Bahreïn. Pour autant, peut-on aujourd’hui affirmer, comme le font les autorités françaises, que la France -qui équipe les armées saoudienne et émirienne, « n’est pas partie dans cette guerre » comme l'affirme la Ministre des Armées Florence Parly, et surtout qu’elle est hors de cause, s’agissant des victimes civiles de ce conflit ?

    En fait l’enquête des journalistes de Disclose établit un risque avéré, que les autorités refusent de prendre en compte, faute de preuve matérielle.

    Grâce à des méthodes d’investigation en ligne, en exploitant des données maritimes, des images de webcams portuaires, Disclose parvient à tracer les dernières livraisons de canons Caesar et indique leur zone de tir, avec précision.

    Les documents de la DRM cités par Disclose, mentionnent un déploiement de matériel en position « défensive », ce qui correspond aux éléments de langage employé par la ministre. Elle affirme ne pas détenir la preuve d’un « usage offensif ». Mais elle n'apporte pas non plus la preuve du contraire.

    Connaissant la stratégie des Saoudiens et des Emirats au Yémen, cette position est difficilement tenable à en croire Tony Fortin, de l’Observatoire des armements.


    Sur le même sujet

    • France / Yémen

      Les révélations de Disclose sur l'utilisation d'armes françaises au Yémen

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Des armes françaises sont bien utilisées au Yémen

      En savoir plus

    • Yémen

      Yémen: un hôpital touché par une frappe aérienne, des enfants parmi les victimes

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.