GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vol et séquestration au château de Vaux-le-Vicomte, deux millions d'euros de préjudice (parquet)
    • Israël: Benyamin Netanyahu appelle son rival Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)

    Incendie de Notre-Dame: pourquoi tant d’émotion planétaire?

    Veillée pour la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019. RFI/Pierre René-Worms

    Comme chaque semaine, nous retrouvons la chronique de Bruno Daroux, Le Monde en Questions. Cette semaine, retour sur le terrible incendie qui a en partie détruit la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi soir. Et la question posée est la suivante : pourquoi l’incendie de Notre-Dame a-t-il provoqué autant d’émotion, en France bien sûr, mais aussi dans le monde entier ?

    Eh bien, tout simplement parce que Notre-Dame de Paris est sans doute la cathédrale la plus connue dans le monde. Car ce n’est pas la première fois qu’un bâtiment de ce type est victime d’un incendie.

    Mais que cela arrive à Notre-Dame, à Paris, voilà qui a paru inconcevable. La faute, si l’on peut dire, d’abord au temps. Peu de monuments sur terre peuvent présenter cette résistance à l’épreuve du temps qui passe et qui détruit, et qui tue – grande angoisse de l’homme.

    Et c’est cette incroyable résistance au temps qui confère en partie la notoriété. Avec, aussi, cet attrait indéfinissable pour la beauté pure. Il en va de même pour les Pyramides d’Égypte ou la Grande Muraille de Chine par exemple.

    C’est donc l’alliage de la beauté et de la durée qui fait de Notre-Dame et de ces bâtiments, au-delà même de sa présence en soi comme bâtiment, un symbole. Artistique, beau et authentique– témoignage aussi, dans le cas présent, de siècles de religion, d’Histoire, et de politique.

    Une cathédrale symbole de l’Histoire de France

    Du coup, cette cathédrale est chère à tous les catholiques, mais aussi à tous les Français, car elle incarne, physiquement, nombre d’heurs et malheurs de l’Histoire de France – elle a été régulièrement une actrice de cette histoire mouvementée. Et elle touche le cœur de tous les humains dans le monde par ses qualités artistiques et culturelles, présence vivante de l’art gothique le plus abouti.

    Il est des lieux qui sont des liens. Devant tant de beauté, tant de grandeur, tant de solidité, créée dans la douleur, dans la durée et dans l’anonymat, par des générations de bâtisseurs qui voulaient se convaincre que les pierres résistent, elles, à la mort si tristement humaine, eh bien les esprits s’unissent – tristesse partagée à la vue de flammes dévastatrices qui ont failli emporter l’un des joyaux de l’humanité.

    Et puis, il faut le dire aussi, Notre-Dame a eu la chance de voir sa notoriété décuplée par le génie de la plume de Victor Hugo. Un roman qui lui-même a eu un retentissement planétaire avec le concours des nouvelles industries de divertissement du XXe siècle – le cinéma, la comédie musicale et même le dessin animé.

    Comment rebâtir Notre-Dame ?

    Le feu lundi a failli mettre à bas ce symbole universel : mais Notre-Dame a résisté, avec le concours actif et héroïque des pompiers de Paris. Elle sera rebâtie. À l’identique ? Le débat ne fait que commencer. Les matériaux, en tout cas, ne seront pas authentiques.

    Alors, Notre-Dame sera transformée, peut-être, mais restera offerte aux millions de visiteurs du monde. Dans 5 ans, dans 15 ans ? Peu importe en fait. Ni tout à fait la même ni tout à fait une autre. Mais présente à jamais, ou en tout cas pour des décennies. Parisienne, française, et mondiale.


    Sur le même sujet

    • France

      L'Elysée et Paris rendent hommage aux pompiers de Notre-Dame

      En savoir plus

    • France

      Une messe chrismale à Saint-Sulpice en hommage à Notre-Dame de Paris

      En savoir plus

    • Notre-Dame de Paris / Littérature

      «Notre-Dame de Paris», quand le roman de Victor Hugo se fait prophétie

      En savoir plus

    • France

      Autour de l'incendie de Notre-Dame, des intox vite éteintes

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.