GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    On s’engage?

    Ibrahim Diallo, membre de l’association ACOREC ; Dougokolo Konaré, fondateur et président de l’association KISAL ; Diara Ndiaye et Aziz, ingénieur et polytechnicien en risques environnementaux. © RFI/Beverly Santu

    La planète est de plus en plus préoccupée par les questions de changement climatique : avancée du désert, érosion, inondations, destruction de la couche d’ozone et augmentation de la chaleur sont des phénomènes de plus en plus récurrents.
    La jeunesse africaine a son mot à dire quant à l’avenir de l’humanité. Non seulement en raison des futures incidences à craindre, mais aussi et surtout parce que sa créativité, sa capacité à formuler, proposer des réponses et sa détermination sans faille pourraient faire toute la différence.
    Conscients du dynamisme des jeunes, l’une des meilleures façons de faire face aux questions environnementales et climatiques est sans doute de les impliquer davantage via des actions concrètes. Nous verrons comment cette l’implication de la jeunesse africaine se concrétise au Tchad.
    Et vous, que faites-vous pour lutter contre ce phénomène ?


    Sur le même sujet

    • C'est pas du vent

      COP24: en Afrique, ça chauffe déjà!

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      Comment enseigner le changement climatique à l'école en Afrique francophone?

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Youba Sokona: «Le rapport du Giec intéresse à bien des égards le continent africain»

      En savoir plus

    • Décryptage

      Saison des pluies: pourquoi tant d’inondations dans les grandes villes africaines?

      En savoir plus

    • Comment valoriser sa culture à l’étranger?

      Comment valoriser sa culture à l’étranger?

      Le continent africain possède un patrimoine culturel inestimable, riche et varié. Sa préservation et sa valorisation constituent autant de défis que nombre d’Africains …

    • Les musiciens engagés

      Les musiciens engagés

      ALORS ON DIT QUOI fait place à la musique, et plus précisément aux musiciens engagés en faveur de nobles causes !!! C'est le cas de notre invité Youssou Ndour qui est …

    • «Boya ko lia» (2ème partie)

      «Boya ko lia» (2ème partie)

      «Boya ko lia», traduction : venez manger (en lingala).L’art culinaire africain a fait une entrée tonitruante dans le quotidien des Africains comme des Européens. Les …

    • «Boya ko lia»

      «Boya ko lia»

      «Boya ko lia», traduction : venez manger (en lingala).L’art culinaire africain a fait une entrée tonitruante dans le quotidien des Africains comme des Européens. Les …

    • L’amour 2.0, pour qui et pourquoi?

      L’amour 2.0, pour qui et pourquoi?

      Nombreux sont ceux qui sont encore à la recherche de l’âme-sœur. Avec l’émergence de la Toile Internet, plus besoin de passer par les marieuses traditionnelles : le « profil …

    • Changeons les règles

      Changeons les règles

      Qu’on les attende avec impatience ou qu’on les redoute, les règles arrivent avec la puberté. Des études démontrent que, dans de nombreux pays, les filles vivent leurs …

    • La mode, vecteur de développement

      La mode, vecteur de développement

      Le continent africain regorge de multiples talents artistiques. L’enjeu est aujourd’hui de donner à ces derniers la visibilité et les moyens de se professionnaliser afin …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.