GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Congo-Brazzaville: un forum pour le consommer local

    vue des stands d'exposition lors du Forum consommer local ©RFI/Loïcia Martial

    Le Congo multiplie les initiatives visant à diversifier son économie essentiellement basée sur le pétrole. À Brazzaville, s'est tenu cette semaine un forum sur les filières artisanales et du consommer local ? Une initiative soutenue notamment par l’Institut européen de coopération et de développement (IECD) qui a permis de découvrir le potentiel agroalimentaire et forestier du pays.

    Ingénieur en travaux publics de formation, la quarantaine révolue, Giscard Bertrand Pambou évolue depuis quelques années comme pépiniériste, dans la ville de Madingou au sud du Congo. Il a fait le déplacement de Brazzaville rien que pour prendre part au Forum : « Je suis venu, comme tout le monde qui est venu présenter son produit et se faire connaître. Je suis dans la production et la commercialisation des plantes. Sur mon stand, il ne me reste plus que des avocatiers, des manguiers, acacias et du moringa. Il y en avait d’autres, mais qui ont été achetés ».

     

    Responsable de la microentreprise dénommée « PF et autres », qui cherche à imposer sa marque, Krishna Ngouala, 31 ans, a proposé au public du poulet bio typiquement congolais : « Je suis dans la transformation du poulet local en poulet fumé, afin que le Congolais puisse maintenant manger bio. C’est ce que nous souhaitons. Ce poulet que vous voyez (de seize kilos), je le vends à 4 000 francs CFA. Puis, les autres de quatorze et quinze kilos, je les vends à 3 500 francs CFA ».

    À en croire Axelle L’Hostis, transformateur agroalimentaire, le Congo a un important potentiel artisanal et agricole que des acteurs doivent mettre en valeur afin de limiter les importations : « Le consommer local existe ici à Brazzaville. C’est une possibilité, il suffit de l’encourager et d’être présent. Cela coûte moins cher. En tout cas, ce sont des produits de meilleure qualité parce qu'on sait d’où ça provient. L’idée est que l’économie congolaise ne soit pas uniquement basée sur de l'importation, mais qu’elle réussisse à utiliser des propres ressources naturelles qui sont importantes et représentent un fort potentiel. »

     

    Initié par trois organisations spécialisées dans l’animation des activités d’accompagnement à la diversification économique locale, le Forum / Expo des Filières artisanales et du consommer local a été un grand moment de dégustation, selon Forel Mambou, un participant : « Du jus de citron c’est ce que je suis effectivement en train de déguster. Il est fait à base du citron et le sucre est à l’état naturel, pas de produits chimiques. »

    Le Forum a enfin permis de sensibiliser les maraîchers urbains et périurbains sur les dangers que représentent les pesticides qu’ils utilisent dans leur production.

    Prochaine émission

    L'agriculture africaine veut éviter les pesticides

    L'agriculture africaine veut éviter les pesticides
    Ce mois-ci -septembre 2019-, au Burkina Faso, au moins 18 personnes sont mortes d’une intoxication alimentaire due, selon les premiers éléments de l’enquête, à des pesticides. L’agriculture biologique est encore peu développée sur le continent. Des alternatives (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.