GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Qu'est-ce qui définit un journaliste en France?

    Arretsation de Gaspard Glanz, place de la République pendant l'acte XXIII des «gilets jaunes» le 20 avril dernier à Paris. Zakaria ABDELKAFI / AFP

    L'arrestation de Gaspard Glantz, du nom de ce reporter interpellé 48 heures par la police et qui s’est vu interdire la couverture des manifestations de « gilets jaunes », nous invite à nous reposer la question du lien entre journalisme et carte de presse en France.

    La scène a été filmée samedi, à Paris, lors d’une manifestation de « gilets jaunes ». On y voit un jeune homme avec casque siglé TV sur la tête qui demande à voir un commissaire de police. Il s’estime pris pour cible par un tir de grenade. Repoussé, il adresse alors un doigt d’honneur au policier. Un outrage à agent qui justifie son interpellation immédiate par les forces de l’ordre.

    Le Journaliste Reporter d'images, Gaspard Glanz en octobre 2015. wikimedia.org/Claude Truong-Ngoc

    S’il est normal qu’un journaliste, comme tout citoyen, n’insulte pas la police, il est moins normal qu’il fasse 48 heures de garde à vue. Surtout lorsque l’on sait que ce journaliste indépendant et engagé, qui suit les mouvements sociaux, n’est pas titulaire de la carte de presse et a donc pu être considéré par le parquet et le gouvernement comme pas vraiment journaliste.

    Erreur, car le Syndicat national des journalistes et 24 sociétés de rédacteurs lui ont apporté leur soutien. On peut être journaliste sans carte de presse, c’est le cas de nombreux grands reporters ou documentaristes. La carte professionnelle est plutôt le signe d’un attachement rémunéré – pour au moins 50% de ses revenus - à un ou des médias, lesquels n’ont en principe pas le droit d’employer des journalistes sans carte plus de trois mois.

    Gaspard Glantz, s’est vu placé sous contrôle judiciaire et interdit de paraître à Paris, lors des manifestations, jusqu’à son procès le 18 octobre. Finalement, la justice n’a pas retenu les poursuites prévues initialement de « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations ». Mais elle lui a bien signifié qu’il ne pourrait plus d’ici là couvrir les manifestations le samedi, donc exercer son travail. Une injonction que Gaspard Glantz n’entend pas respecter même si le non respect des dispositions de son contrôle judiciaire peut lui valoir de la détention.

    Cette affaire arrive la même semaine que des poursuites engagées contre des journalistes du site d’investigation Disclose et de Radio France qui ont été convoqués à la mi-mai dans le cadre d’une enquête déclenchée par le parquet de Paris pour « compromission du secret défense ». Il leur est reproché d’avoir révélé que des armes françaises, des Rafale et des chars Leclerc, étaient bien utilisées dans la guerre que mène l’Arabie saoudite au Yémen.

    Des poursuites opérées au mépris du secret des sources et qui ressemblent bien à de l’intimidation. Faut-il préciser que le journalisme, ce n’est pas seulement poser des questions psychologisantes au chef de l’Etat, comme lors de sa conférence de presse de jeudi, c’est aussi mettre à jour des vérités gênantes pour le pouvoir. Que ce soit des ventes d’armes ou des violences policières.


    Sur le même sujet

    • Atelier des médias

      Disclose est déterminé à protéger ses sources face à la DGSI

      En savoir plus

    • Armes françaises au Yémen: à la DGSI, les journalistes «garderont le silence»

      En savoir plus

    • France

      Acte 23 des «gilets jaunes»: le journaliste Gaspard Glanz jugé le 18 octobre

      En savoir plus

    • Invité France

      Le SNJ dénonce les arrestations de journalistes lors des manifestations des «gilets jaunes»

      En savoir plus

    • France

      «Gilets jaunes»: des journalistes interpellés, inquiétude de RSF et du SNJ

      En savoir plus

    • «Le Monde» bataille pour son indépendance

      «Le Monde» bataille pour son indépendance

      Le quotidien Le Monde s’est mobilisé cette semaine dans une tribune signée par 460 journalistes pour obtenir un droit d’agrément en cas de changement de contrôle dans …

    • Facebook sur l’agenda des médias

      Facebook sur l’agenda des médias

      Lors des rencontres professionnelles de la publicité, Udecam, est apparue cette semaine toute l’ambivalence des médias français vis-à-vis de Facebook. Entre recherche …

    • Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant …

    • Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Un rapport publié par Reuters Institute fait de la France le dernier pays en matière de confiance dans les médias. Pourquoi un telle défiance vis à vis de la presse ?  …

    • Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      D'importantes manifestations se tiennent à Hong Kong contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine. Un million de personnes étaient dans la rue …

    • L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      En Algérie, depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika, la situation des journalistes étrangers sur place est compliquée. Exemple: l'AFP.

    • Allemagne, année Rezo

      Allemagne, année Rezo

      La CDU, le parti au pouvoir avec le SPD en Allemagne, qui met en cause les nouveaux médias, et notamment YouTube, pour une vidéo virale dénonçant le bilan du gouvernement …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.