GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    En Inde, neuf producteurs de pommes de terre poursuivis par PepsiCo

    La filiale indienne de PepsiCo a déposé plainte au début du mois contre quatre producteurs de pomme de terre du Gujarat, dans le nord du pays. Pixabay/Wounds_and_Cracks

    En Inde, PepsiCo attaque en justice neuf producteurs de pommes de terre. Ils auraient illégalement semé la variété que la filiale indienne de la multinationale utilise pour ses chips. Le contentieux devient très politique.

    L'affaire s'est invitée dans la campagne électorale en Inde. Les petits producteurs de pomme de terre vont-ils l'emporter en justice contre PepsiCo ? Le géant américain des sodas est également un géant des chips. Sa filiale indienne a déposé plainte au début du mois contre quatre producteurs de pomme de terre du Gujarat, dans le nord du pays. Ils auraient selon elle, semé illégalement la variété FC5, une semence de pomme de terre à haut rendement et qui a moins d'humidité... L'idéal pour fabriquer des chips ! PepsiCo India dit avoir déposé cette variété auprès de l'autorité locale de protection de la propriété intellectuelle, en 2016.

    128 000 euros de dommages et intérêts demandés

    Problème : les agriculteurs mis en cause ne sont pas des fournisseurs du géant des chips. La filiale de la multinationale a recours à 24 000 agriculteurs indiens, dans neuf États. Depuis dix ans, elle leur fournit les semences et leur achète toute leur production, à un prix fixé à l'avance. Mais les quatre agriculteurs mis en cause ne font pas partie de son réseau. PepsiCo India, qui veut protéger la qualité spécifique de sa matière première, réclame à chacun d'entre eux 10 millions de roupies de dommages et intérêts, 128 000 euros ! Cinq fois plus que ce que la multinationale avait réclamé l'an dernier à cinq autres cultivateurs indiens. Ils sont désormais neuf à être poursuivis par PepsiCo.

    Contre-publicité

    Les réseaux sociaux et les politiciens s'emparent de l'affaire. Sur WhatsApp et Twitter, on prend majoritairement fait et cause pour ces agriculteurs, qui n'auraient selon la pétition d'ONG qui circule que 1 à 2 hectares de pommes de terre. L'initiateur de cette pétition, le leader de l'association Jatan Trust juge que l'action en justice de PepsiCo India menace la souveraineté alimentaire. De leur côté, les candidats aux législatives de tous bords politiques sont unanimes à défendre les agriculteurs, et le gouvernement du Gujarat propose même de se porter partie civile.

    La publicité devient embarrassante pour PepsiCo, 30 % du marché du snacking en Inde. La multinationale a proposé un règlement à l'amiable aux agriculteurs : qu'ils deviennent ses fournisseurs ou qu'ils détruisent leurs stocks de pommes de terre. Le verdict du tribunal n'est pas moins très attendu, il ferait jurisprudence. Prochaine audience prévue le 12 juin.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.