GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Denis Lachaud, romancier et dramaturge français

    L'écrivain Denis Lachaud en studio à RFI (avril 2019). © RFI/Fanny Renard

    Romancier, homme de théâtre, auteur, metteur en scène et comédien, Denis Lachaud poursuit son chemin, d'observation, d'écoute et d'écriture, de la prison à l'hôpital, de l'université à l'entreprise, du lycée à l'école.

    Après J'apprends l’allemand (1998 ; Babel n° 406), La Forme profonde (2000 ; Babel n° 568), Comme personne (2003 ; Babel n° 641), Le vrai est au coffre (2005 ; Babel n° 934), Prenez l'avion (2009) et J'apprends l'hébreu (2011), Ah ! ça ira, Denis Lachaud vient de publier Les Métèques, son huitième roman, aux éditions Actes Sud. Ses pièces sont publiées chez Actes Sud-Papiers.

    Couverture du nouveau roman de Denis Lachaud. © Actes Sud

    « Par deux fois la famille Herbet est convoquée à la préfecture de Marseille. Dès le premier courrier Célestin, le fils aîné, a pressenti un danger. Mais il ignore alors que sa mère, tout comme son père, a jadis changé de patronyme. Dans une région où l’altérité est dangereuse, dans un pays où cinquante ans plus tôt on encourageait les immigrés à s’assimiler, voici qu’un fonctionnaire leur demande de reprendre leur nom d’origine. Quelques nuits plus tard la famille Herbet est cruellement assassinée à son domicile. Seul Célestin, qui entretient avec le réel une relation particulière, parvient à s’échapper par les toits.
    Commence alors un long voyage, une succession de jours durant lesquels il s’agit pour le tout jeune homme de passer inaperçu, une fuite ponctuée de rencontres précieuses dans une contrée quadrillée de contrôles policiers.
    Denis Lachaud transpose de livre en livre les déviances récurrentes de l’humanité. En choisissant des personnages très jeunes, qui interprètent le réel avec une acuité instinctive, l’écrivain compose depuis vingt ans une œuvre forte et singulière ancrée dans l’Histoire et l’actualité, toujours colorisées par l’imaginaire et la différence.
     »(Présentation de l'éditeur)


    Sur le même sujet

    • Danse des mots

      Denis Lachaud : «J'apprends l'hébreu»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.