GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La majorité des députés LREM a voté pour, mais 52 d'entre eux se sont abstenus et surtout 9 ont voté contre le texte. L'ensemble de la gauche s'est prononcée contre. LR et UDI-Indépendants se sont en majorité opposés au texte.

    La Pitié-Salpêtrière: le scénario d'une «attaque» en question

    La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, en visite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, le 2 mai 2019. AFP/Kenzo Tribouillard

    Des manifestants qui défilaient à l’occasion du 1er Mai en France ont-ils réellement « attaqué » l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, comme l’affirmait le « tweet » du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ?

    Non, la Pitié-Salpêtrière à Paris, n'a pas été « attaquée » comme l’écrivait le ministre de l’Intérieur.

    « Ici, on a attaqué un hôpital. On a agressé son personnel soignant. Et on a blessé un policier mobilisé pour le protéger », tweetait-il. « Quel degré de débilité faut-il avoir atteint pour s'en prendre à un hôpital ? » résumait ce message décrivant l’état d’esprit des internautes en apprenant la nouvelle.

    Les politiques n’étaient pas avares de commentaires. « C'est consternant », « invraisemblable », « on marche sur la tête », « c'est totalement criminel » lisait-on dès mercredi soir.

    Des vidéos contredisent le discours officiel

    Les nombreuses images, tournées depuis le service de réanimation de l’hôpital et par les manifestants à l’extérieur du bâtiment, ont permis de mieux comprendre le déroulement de l’événement. Des publications qui indiquent clairement, un mouvement de panique de la part des manifestants voulant éviter une charge de police, comme le montre cette vidéo :

    Les témoignages corroborant la version selon laquelle il n'y aurait pas eu d'« attaque », a suscité une vague d’indignation de la part des internautes, principalement à travers le hashtag #PitieSalpetriere qui caracolait en tête de liste sur Twitter. « Jouer ainsi avec les #faits est grave », s’emportent-ils. Mais bientôt le ton monte, « vivement la loi sur les #FakeNews que vous soyez inculpé pour vos mensonges d'État » surenchérissent les internautes. Les politiques entrent dans l’arène. Et c’est Jean-Luc Mélenchon de la France insoumise qui tire le premier « Monsieur Castaner est un menteur, en plus d’être un incompétent » déclare-t-il ou encore Yannick Jadot, tête de liste EELV aux Européennes qui commente, « Christophe Castaner attise la violence. C’est inacceptable ! »

    La presse et les médias en prennent pour leur grade

    « En 24 h, la presse mainstream s’est retournée, dans cette affaire » écrivent des internautes. « Comment cette désinformation a-t-elle pu se répandre alors qu’il y’a des caméras partout et que tout est filmé » s’interrogent les autres. Telle est la question ! Alors que les smartphones et les réseaux sociaux sont souvent les vecteurs de la propagation des infox, force est de constater qu’ils peuvent aussi barrer la route aux fausses nouvelles.


    Sur le même sujet

    • France

      Défilé du 1er-Mai: ce que l’on sait de l’intrusion à la Pitié-Salpêtrière

      En savoir plus

    • France / Syndicats

      France: un 1er-Mai particulier pour les syndicats

      En savoir plus

    • France / Benalla

      1er-Mai: il y a un an débutait l'affaire Benalla

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Premier pas de l'homme sur la Lune: les théories du complot sur les réseaux sociaux

    Premier pas de l'homme sur la Lune: les théories du complot sur les réseaux sociaux
    Il y a cinquante ans, deux astronautes américains étaient sur le point de fouler le sol lunaire. Cet événement historique abondamment documenté n’empêche pas la persistance des thèses complotistes. Les arguments de ceux pour qui la mission Apollo 11 n’est (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.