GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Cuisine de l’exil

    Stéphanie Schwarzbrod, invitée du Goût du monde, dans les studios de RFI. © RFI/Clémence Denavit

    Quand on quitte un pays, la cuisine est le bagage le plus simple à emporter. Les recettes pour mémoire, les ingrédients à peu près disponibles, les souvenirs peuvent reprendre vie, exister grâce à une odeur, un goût font ressurgir et exister ce que l’on a laissé derrière soi. Des lignes empruntées à La cuisine de l’exil, publié chez Actes Sud, son auteure Stéphanie Schwartzbrod, s’intéresse à la manière dont chaque exilé, « avec son histoire, toujours différente, a continué à perpétuer la cuisine de son pays d’origine, et parfois avec une force encore plus grande, afin de garder ce pays si difficile à quitter. »

    Dans La cuisine de l’exil, elle rapporte les récits et le témoignage de 25 personnes, exilées en France, au fil du siècle qui vient de s’écouler. Témoins des crises, politiques, économiques, à la recherche d’une vie qu’ils espèrent meilleure pour eux et les leurs, par amour, par choix ou par nécessité, dans l’urgence ou non. Des histoires qui racontent la vie loin de là d’où l’on vient.

    Stéphanie Schwarzbrod est comédienne et auteure culinaire. Rendez-vous sur la scène du théâtre où l’auteur met en scène et joue Sacré, sucré salé, l’adaptation au théâtre de son livre Saveurs sacrées, publié chez Actes sud en 2007, autour de la cuisine des fêtes des principales religions monothéistes. Au Théâtre de La reine blanche, du 22 mai au 23 juin 2019.

    Pour aller plus loin :
    → Saveurs sacrées de Stéphanie Schwartzbrod (Actes sud 2007)
    → Les ondes de l'exil sur RFI
    → Site internet Info Migrants

    Programmation musicale :
    Alger, Alger de Lili Bonniche
    Chanson de l’exil de Talila
    Eva d’Angelique Kidjo

    Recettes tirées du livre Cuisine de l’exil aux éditions Actes Sud :

    Massala Vadai (boulette de lentilles jaunes – chana dal - frites)
    • 240 g de chana dall
    • 1 oignon rouge
    • 1/2 piment rouge frais
    • 1/2 bouquet de menthe
    • 1 branche de feuilles de curry
    • 1 gousse d’ail hachée
    • l’équivalent d’1 cuillère à soupe de gingembre frais râpé
    • 1 cuillère à café de cannelle
    • 1 cuillère à café de cumin en poudre
    • 1 cuillère à café de curcuma
    • 1 cuillère à café de graines de fenouil
    • 3 cuillères à soupe d’eau
    • sel, poivre
    • huile de friture

    Chutney à la menthe
    • 150 g de yaourt à la Grecque
    • 1 citron vert
    • 1/2 bouquet de menthe
    • 1 cuillère à café de gingembre frais râpé

    Trempez les chana dall pendant 3 heures puis égouttez-les. Réservez 3 cuillères à soupe. Mixez le reste avec environ 3 cuillères à soupe d’eau jusqu’à ce que ça forme une purée, puis ajoutez tous les autres ingrédients et mixez encore. Versez le tout dans un saladier, ajoutez les chana dall mises de côté et faites chauffer l’huile de friture dans une casserole. Avec les mains mouillées, confectionnez des boulettes puis aplatissez-les pour former des palets et jetez-les dans l’huile. Faites-les frire jusqu’à ce qu’ils deviennent bien dorés. Déposez les palets sur du papier absorbant et préparez un chutney à la menthe. Mixez alors le reste du bouquet de menthe avec le jus d’un citron vert et 1 cuillère à café de gingembre frais râpé puis ajoutez le yaourt et mélangez bien en rectifiant au besoin l’assaisonnement.

    šaltibarščiai (soupe froide de betterave à l’aneth)
    • 350 g de betterave cuite
    • 2/3 de concombre
    • 1 cive entière
    • 750 ml de kefir
    • 2 œufs durs
    • 1/3 de bouquet d’aneth
    • 6 petites pommes de terre • sel, poivre

    Faites cuire les petites pommes de terre dans une casserole d’eau salée. Dans un blender, versez le reste des ingrédients et mixez. Servez bien froid accompagné des pommes de terre brûlantes. Si vous n’avez pas de blender, vous pouvez hacher menu vous-même tous les ingrédients. La soupe sera un peu plus épaisse.

    Stéphanie Schwarzbrod rapporte les récits et témoignages de 25 personnes exilées en France dans son livre «La cuisine en exil». Actes Sud

    Sur le même sujet

    • L'Afrique en marche

      Sénégal: les femmes dans la gastronomie africaine

      En savoir plus

    • 7 milliards de voisins

      Cuisine africaine et nouveaux concepts food - Peut-on vraiment tout adapter?

      En savoir plus

    • Goût de France

      Le salon du livre de cuisine, la vitrine des cuisines du monde

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Nabil Attard, réfugié de Syrie, chef cuisinier du restaurant de son rêve

    Nabil Attard, réfugié de Syrie, chef cuisinier du restaurant de son rêve
    Le restaurant Närenj est au rez-de-chaussée d'une ancienne maison à colombages, digne des livres d'histoire. Sur la carte des plats, des produits locaux, le paleron de bœuf est accompagné de frikeh - le chef a trouvé un producteur de blé vert en France. (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.