GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Deux ans après son élection, E. Macron garde des fidèles plus mitigés [Nationale 1, 2/5]

    Le président français Emmanuel Macron quitte le bureau de vote après le premier tour des élections législatives, le Touquet, le 11 juin 2017. REUTERS/Christophe Petit Tesson/Pool

    Il y a deux ans jour pour jour, Emmanuel Macron accédait au pouvoir en France.
    Voici le deuxième volet de notre série de reportages sur le parcours de la Nationale 1, dans le nord de la France. Il nous mène aujourd'hui dans deux des fiefs familiaux et électoraux du président de la République. Il y conserve des soutiens, pas toujours inconditionnels cependant.

    C’est un étrange mélange de population qui règne au Touquet Paris Plage, l’une des stations balnéaires les plus chics de France, surnommée « la perle de la Côte d’Opale » ou « l’Arcachon du Nord ». Sur la plage, ce jour-là à marée basse, des familles apparemment aisées se promènent, chassent les coquillages. Plus près de la route qui longe le littoral, des enfants jouent au football ou font des châteaux de sable. Et à l’entrée de ville, sur la plage du Centenaire, un manège pour enfants observé, sur un banc, par un couple de retraités venus prendre le grand air. Dans cette ville qui, au second tour de la présidentielle 2017, a voté à plus de 80% pour Emmanuel Macron, ils ne sont pas réticents à parler politique et de ses difficultés du moment. « La période n’est pas facile ni pour lui ni pour nous. Il pourrait faire peut-être un peu plus. Mais ce qu’il propose, c’est déjà pas mal », explique le mari qui continue à soutenir le chef de l’Etat et trouve « injuste » le traitement qui lui est réservé en ce moment par les Français.

    Qu’il nous sorte tous de la merde…

    De temps en temps, passe une voiture de collection, et au bout de la très touristique avenue Saint-Jean, un autre couple, habitant le Touquet, nous indique LA grande attraction touristique : « juste après la maison jaune ». Il s’agit de la villa Monéjean, la maison de Brigitte Macron, où le couple présidentiel vient parfois se ressourcer. « On n’est pas toujours pour ce que fait le président », explique la dame, « mais on ne peut en tant que Français que lui souhaiter de réussir et qu’il nous sorte tous de la merde… »

    Une question de temps

    A 100 kilomètres plus au sud et à l’est, Amiens, la ville où a grandi Emmanuel Macron. Dans la rue où habite encore son père, l’épicier de quartier réclame de la patience : « On est fiers d’avoir un président amiénois. Beaucoup sont contents de l’avoir. On attend pas mal de choses, mais c’est une question de temps, je pense. Faut attendre les 5 ans ».

    Les chasseurs agréablement surpris

    Un quinquennat qui a bien commencé pour les chasseurs, très fortement représentés dans la région. Devant un magasin qui vend des articles de chasse, Joseph, pantalon kaki, se félicite du cadeau offert par le chef de l’Etat : la diminution de moitié du prix du permis de chasse national (à la grande fureur des organisations écologistes). S’attendait-il à ce geste ? « Non ». Même surprise pour Yves Butel, patron de la puissante fédération des chasseurs de la Somme, nichée dans une forêt en banlieue d’Amiens. Il dit n’avoir jamais vu un président s’intéresser ainsi aux chasseurs. « Il vient de notre département et il y a des chasseurs dans la famille de son épouse. Je pense qu’il a compris que nous étions indispensables à la sauvegarde de la biodiversité. On le remercie, c’est formidable pour nous » Mais cet élu de droite s’interroge aussi sur les paradoxes de la politique d’Emmanuel Macron : « Que peut-il avoir dans sa tête, quand on voit qu’il augmente les taxes sur le gasoil, alors que les ruraux circulent plus ? On limite la vitesse, ce qui n’est pas non plus très bon pour la ruralité. Les gens se sentent un peu blessés ».

    À écouter aussi : Pouvoir d'achat: E. Macron ne convainc pas les classes populaires (Nationale 1, 1/5)

    ►À écouter aussi : Pour les anciens de Whirlpool-Amiens, le souvenir amer du «ramdam» Macron-Le Pen

    ►À lire aussi : France: Emmanuel Macron peut-il reconquérir les Français?

    ►À lire aussi : Deux ans de Macron à l'Élysée: le bilan de sa politique africaine


    Sur le même sujet

    • France

      France: Emmanuel Macron peut-il reconquérir les Français?

      En savoir plus

    • France / Afrique

      Deux ans de Macron à l'Élysée: le bilan de sa politique africaine

      En savoir plus

    • Invité France

      Notre-Dame: des experts appellent Macron à éviter la «précipitation»

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Le Bourget: Ariane 6 proche du pas de tir

    Le Bourget: Ariane 6 proche du pas de tir
    Le Salon du Bourget ouvre ses portes ce lundi 17 juin. C'est le plus grand au monde consacré à l'aéronautique et l'espace. L'espace est justement un secteur qui connaît de grands bouleversements avec l’émergence d'entreprises privées comme l'Américain (…)
    • Le Bourget: Ariane 6 proche du pas de tir

      Le Bourget: Ariane 6 proche du pas de tir

      Le Salon du Bourget ouvre ses portes ce lundi 17 juin. C'est le plus grand au monde consacré à l'aéronautique et l'espace. L'espace est justement un secteur qui connaît …

    • Début du service national universel

      Début du service national universel

      Ce dimanche 16 juin est donné le coup d’envoi du Service national universel (SNU), porté par le candidat Macron lors de la campagne présidentielle. Son idée était alors …

    •  La Caverne: une ferme urbaine dans un ancien parking

      La Caverne: une ferme urbaine dans un ancien parking

      Quand l’agriculture s’invite en ville! D’ici 2020, Paris comptera plus de trente hectares d’espaces d’agriculture urbaine sur les toits de la capitale, mais aussi en …

    • Fin de vie: l'intérêt des Français pour les directives anticipées

      Fin de vie: l'intérêt des Français pour les directives anticipées

      Direction le siège parisien de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité qui, depuis trois semaines, enregistre un intérêt inédit des Français pour les directives …

    • Reims renoue avec son passé de foot féminin

      Reims renoue avec son passé de foot féminin

      Les Américaines, triples championnes du monde, font leur entrée dans la compétition contre la Thaïlande ce mardi 11 juin 2019 à Reims. C'est dans cette ville de Champagne, …

    • Les enfants de plus en plus exposés aux écrans

      Les enfants de plus en plus exposés aux écrans

      Tablettes, « smartphones », ordinateurs ou postes de télévision... les écrans envahissent les foyers et les enfants y sont désormais exposés dès leur plus jeune âge. …

    • «J'ai rendu mon uniforme» de Mathilde Basset

      «J'ai rendu mon uniforme» de Mathilde Basset

      Ces derniers mois en France, plusieurs articles de presse, livres et reportages ont mis au grand jour la situation plus que préoccupante des EHPAD, établissements d’hébergement …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.