GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Guinée-Bissau: la cajou ne se vend pas, les paysans sont en crise

    Le tri de la noix de cajou dans une entreprise de décorticage de la noix. AFP/GEORGES GOBET

    Du Bénin à la Côte d'Ivoire, en passant par le Sénégal et la Guinée-Bissau, les prix de la noix de cajou s'effondrent. En cause des stocks importants constitués l'an dernier par les acheteurs asiatiques. Le marché met du temps à digérer ces stocks. Or la noix africaine arrive en ce moment sur le marché et les paysans n'arrivent pas à vendre leur produit. Exemple avec ce reportage en Guinée-Bissau, deuxième producteur ouest-africain.


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      Bénin : du baume de cajou pour l'industrie

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Côte d'Ivoire, 2e producteur mondial de la noix de cajou

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Noix de cajou: le pari musclé de la Tanzanie

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Guinée: la résilience des commerçants du marché de Medina

    Guinée: la résilience des commerçants du marché de Medina
    Quinze mois après l’incendie d’une partie du grand marché de Madina à Conakry, il n’y a plus de traces de ce sinistre et les commerçants touchés ont pu reprendre progressivement leurs activités au bout de quelques mois.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.