GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves

    Casamance Série [4/5]: L'appareillage des victimes de mines reste difficile

    La plupart des prothèses pour les victimes sont fabriquées puis posées à Bissau et non à Ziguinchor. RFI/William de Lesseux

    Au Sénégal, les opérations de déminage de la Casamance ont repris depuis la fin du mois de février. Toute la semaine, RFI va à la rencontre des victimes et de ceux qui vivent au quotidien avec ces mines, qui ont fait plus d’un millier de victimes dans la région. Les engins explosifs sont toujours présents sur près d’un tiers du territoire, posés aussi bien par les rebelles que l’armée sénégalaise, jusqu’en 1998.  Ce quatrième épisode est consacré aux prothèses, appareillages dont l’un des grands défis est la prise en charge des victimes à Ziguinchor. Une prise en charge souvent défaillante, le centre orthopédique de la ville manque de tout.


    Sur le même sujet

    • Reportage Afrique

      Casamance [Série 3/5]: Se reconstruire grâce à l’agriculture pour les victimes de mine

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Casamance [Série 2/5]: une partie de Singuère inaccessible à cause des mines

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Casamance [Série 1/5]: À la rencontre de Boubacar Ba, victime d’une mine

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Bénin [série 4/4]: la transhumance transfrontalière encadrée

    Bénin [série 4/4]: la transhumance transfrontalière encadrée
    Au Bénin, la transhumance a pris fin le 31 mai dernier.  Deux victimes recensées alors que les conflits entre agriculteurs et éleveurs de passage avaient fait plus de 40 morts l’an passé (46).Depuis 2017, la transhumance est encadrée par les autorités (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.