GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Agrobusiness, rêve ou cauchemar?

    Lucie Paret et Ambre Delpierre, fondatrices de Sahelia ; Serge Mayele Kasaï, fondateur de Myls Partner. © RFI/Beverly Santu

    60% des terres arables encore inexploitées dans le monde sont en Afrique, un potentiel non négligeable pour sa jeunesse. Nous verrons que pour certains, l’agriculture jouit d’une mauvaise image et ne constitue pas une option de carrière. Pour d’autres au contraire, c’est une activité dont le potentiel pourrait constituer un nouvel eldorado. Car innovants et connectés, ces jeunes ont très vite compris qu’un meilleur accès aux technologies, aux innovations et aux connaissances, appliquées à l’agriculture, peuvent accélérer la transformation de ce secteur. Qu’est-ce qui motive ces jeunes à tenter le retour à la terre ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Vivent-ils décemment grâce à l'agriculture ? Comment envisagent-ils l’avenir de l’agriculture en Afrique ?


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      Les jeunes agriculteurs africains veulent aussi être des entrepreneurs actifs

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Malgré la forte demande, les jeunes Africains boudent l'agriculture

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      1. Agriculture familiale : les jeunes Camerounais se forment pour devenir «businessmen»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.